Divers

Ghana: La femme d’un pasteur partage par erreur sa vidéo nue dans un groupe WhatsApp

La femme d’un pasteur ghanéen a accidentellement partagé sa vidéo d’elle nue dans un groupe WhatsApp.

Selon les rapports des médias locaux, l’épouse du pasteur ghanéen aurait partagé par erreur la vidéo dans un groupe WhatsApp dont elle est membre. Quant à savoir à qui elle envoyait la vidéo, la raison n’est pas encore révélée.

Publicité

Selon une source qui a requis l’anonymat, elle avait peut-être l’intention de partager la vidéo avec son mari, et par inadvertance elle l’a partagée avec les membres de l’église via WhatsApp.

Dans la vidéo courte mais explicite, seule la partie inférieure de la femme du pasteur peut être vue pendant qu’elle prenait un bain, on pouvait aussi la voir jouer avec ses parties intimes pendant qu’elle dansait de façon séduisante devant la caméra.

Son bébé pleurait en arrière-plan mais la femme du pasteur était trop occupée avec les flammes de la passion pour s’occuper de l’enfant.

Nous ne pouvons pas publier la vidéo ici en raison de sa nature graphique mais nous avons des photos du pasteur et de sa femme.

Ghana: La femme d'un pasteur partage par erreur sa vidéo nue dans un groupe WhatsApp

Ghana: La femme d'un pasteur partage par erreur sa vidéo nue dans un groupe WhatsApp

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

3 commentaires

  1. Comment une femme soit disant mariée peut se permettre une telle vidéo pour envoyer à son marie? Il me semble que les deux sont des libertins..

  2. Ça n’a pas de sens qu’une Femme d’un soit disant pasteur faces une vidéo pour l’envoyer à son mari!!! Dans quel but? Elle qui est une femme mariée?… c’est la aussi une occasion pour son mari de voir avec qui il vit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page