Côte d’Ivoire: Sécurité routière et accidents en 2018, des chiffres alarmants

0

Le nombre d’accidents en Côte d’Ivoire depuis le début de l’année 2018 est alarmant. C’est ce qui a induit une rencontre présidée par M. Vincent Toh Bi entre différents acteurs, pour identifier et traiter les causes de ces accidents.

 

Publicité

Des chiffres alarmants

Selon les chiffres communiqués par le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM),1458 accidents ont été enregistrés en deux semaines, causant des blessures sur 2888 personnes. Aussi, le chiffre provisoire de décès communiqués par les morgues et les hôpitaux, est-il de 81 décès.

 

Une réunion avec de nombreux acteurs

Au cours de cette réunion, on a pu dénoter la présence de différents acteurs de la vie civile. Ce sont entre autres des représentants des ministères:

  • de la Santé et de l’Hygiène publique;
  • du Transport;
  • des Infrastructures économiques;
  • de la Justice et des Droits de l’Homme,
  • de la femme, de la protection de l’enfant et de la solidarité,
  • du commerce
  • de l’économie et des finances;
  • de la Défense;
  • du Plan et du Développement.

Ensuite, à ceux-là s’ajoute, le corps militaire avec le GSPM et la Police nationale. Puis, étaient aussi présentes des structures comme l’Office national de la protection civile (ONPC), le Fonds d’entretien routier (FER), l’Office de la sécurité routière (OSER), le Fonds de développement du transport routier (FDTR) et l’Observatoire de la fluidité des transports (OFTR).

 

Plusieurs causes ont été évoquées par les participants, notamment, la circulation de faux permis de conduire, et l’existence de systèmes de contrefaçon de documents officiels sur toute l’étendue du territoire national.

A ces causes, s’ajoutent l’insouciance et l’inexpérience des conducteurs, le mauvais état des routes. On peut également citer la consommation de stupéfiants et aussi le manque de rigueur et la corruption de plusieurs autorités responsables du maintien de l’ordre dans la société.

Il devient plus qu’impératif que des mesures disciplinaires soient prises, mais aussi, qu’il y ait un véritable travail de changement de mentalités.

Publicité


Crédit photo: Connection ivoirienne

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X