Divers

Les ghanéennes et Nigérianes tuent leurs hommes, selon un conseiller matrimonial ghanéen

Le controversé conseiller matrimonial ghanéen, George Lutterodt a déclaré que les femmes ghanéennes et nigérianes exigent plus de s3xe de leurs hommes, ce qui provoquerait la mort précoce de ces derniers, selon lui.

A en croire ses propos, une recherche qu’il a menée cette année a révélé que les femmes ghanéennes et nigérianes donnent plus de stress aux hommes lors des rapports s3xuels. Il a fait cette déclaration controversée lors d’une interview sur la radio locale ghanéenne, Happy FM basée dans la capitale Accra.

« Quand il s’agit de rapports s3xuels, leur interaction est si mauvaise », explique-t-il, et d’ajouter que la plupart des femmes tuent les hommes avec de mauvais rapports s3xuels.

Poursuivant, il soutient que beaucoup d’hommes ont trompé leurs femmes en 2017 parce que « certaines épouses ont des excuses fragiles qui leur ont fait perdre leur conjoint au profit de beaucoup de femmes en ville ».

Le conseiller Lutterodt a cependant ajouté que «lorsque vous rencontrez une femme d’Afrique de l’Est, elle vous décharge du stress … et dans certaines parties des pays francophones aussi, vous les rencontrez, et votre vie devient meilleure».

Le conseiller avait auparavant traité les hommes qui enlèvent les soutien-gorges de leurs femmes avec leurs deux mains de stupides.

Selon lui, les soutien-gorges ne sont pas censés être enlevés avec les deux mains, mais avec deux doigts.

Il a également affirmé que le retrait d’un soutien-gorge est un art que les hommes doivent apprendre et perfectionner.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page