EducationMonde

Grande Bretagne : Cours de masturbation obligatoire pour enfants de 6 ans dans des écoles

En Grande Bretagne, des enfants âgés de 6ans dans une centaine d’écoles vont suivre des cours de masturbation, selon un nouveau programme de cours, a-t-on appris auprès du Daily Mail.

Ces enfants apprendront à toucher ou à « stimuler » leurs propres organes génitaux dans le cadre de cours qui deviendront obligatoires dans des centaines d’écoles primaires.

Publicité

Le Conseil du comté de Warwick déploie le programme All About Me (Tout ce qui me concerne) dans 241 écoles primaires et pourrait être adopté par d’autres autorités locales l’année prochaine dans le cadre de la refonte par le gouvernement du programme de relations et d’éducation sexuelle (RSE).

Les militants des familles et les groupes religieux ont averti que les directives vagues émises par le Département de l’éducation signifiaient que les écoles pourraient bientôt fournir à de jeunes enfants du matériel sexuel que de nombreux parents jugeraient inapproprié.

Même les politiciens qui avaient soutenu la législation RSE ont exprimé leurs préoccupations. Le député conservateur David Davies a déclaré : « De nombreux parents et moi-même serions furieux que des matières sexuelles totalement inappropriées soient enseignées à des enfants de six ans à peine. Ces cours vont bien au-delà des directives données par le gouvernement et sexualisent effectivement de très jeunes enfants. »

Les documents obtenus par The Mail on Sunday expliquent comment les cours d’All About Me impliquent des élèves âgés de six à dix ans qui sont informés par les enseignants qu’il existe des « règles concernant le fait de se toucher ». Une explication des « règles relatives à l’auto-stimulation » figure dans le plan de cours de la deuxième année du programme destiné aux enfants de six et sept ans.

Dans une section intitulée « Me toucher », il est conseillé aux enseignants de dire aux enfants que « beaucoup de gens aiment se chatouiller ou se caresser car cela peut procurer du plaisir ». Ils doivent également informer les jeunes que cela peut impliquer de toucher leurs « parties intimes » et que, bien que certaines personnes puissent dire que ce comportement est « sale », il est en fait « très normal ».

Cependant, les jeunes sont avertis qu’il n’est pas « poli » de se toucher en public. C’est une activité qu’ils devraient faire quand ils sont seuls dans le bain, sous la douche ou au lit.

Dans la même leçon, les enfants sont exposés à des scénarios qu’ils doivent juger « Ok » ou « Pas ok ».

Pub


Dans l’un d’eux, on dit aux élèves que quand une fille appelée Autumn « se trouve dans la baignoire et qu’elle est seule, elle aime se toucher entre les jambes. Ça fait du bien. »

À ce stade, il est conseillé aux enseignants de rappeler aux élèves les « règles relatives à l’autostimulation ».

Les instructions concernant le fait de se toucher sont reprises dans les plans de cours des quatrième et cinquième années, impliquant des élèves âgés de huit à dix ans.

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

4 commentaires

  1. C’est vraiment surprenant ça.
    Comment est-ce qu’on peut déjà enseigner les petits enfants de cet âge la sexualité pendant qu’ils devraient focaliser plus leurs attentions aux choses sérieuses telles que: la science, la réligion, le sport,…
    Maintenant ces enseignants vont-ils les aider à devenir qui par exemple? En tout cas je trouve ça absurde et insensé.

  2. Merci Sandra pour cette révélation… Je pense que les peuples qui ont encore la notion et le respect de la chose sacrée et divine (allusion au DIEU Créateur des cieux et de la terre), disais-je que ces peuples-là doivent se préparer à la parade, sinon ce sera un moyen de plus pour enfoncer dans la bestialité le quotidien de la race humaine.
    Là est mon avis, quel est le vôtre ?
    Svtr David

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer