À la UneRussieScience
A la Une

Guerre en Ukraine/ La Russie annonce qu’elle ne travaillera plus avec la NASA

La Russie monte en puissance dans ses mesures de rétorsion contre les Etats-Unis et l’Europe. Aujourd’hui, l’agence spatiale russe, ROSCOSMOS fait savoir qu’elle va mettre fin à sa collaboration avec les Etats-Unis et l’Europe. C’est une nouvelle guerre de l’espace qui s’annonce comme du temps de la guerre froide entre l’est et l’ouest.

Dmitri Rogozine, patron de l’agence spatiale russe, ROSCOSMOS, vient d’annoncer que son pays entend mettre fin à plusieurs années de collaboration avec l’Occident. Le chef de Roscosmos, a surpris tout le monde sur Twitter. De ses écrits, on retient qu’il soumettra un calendrier pour l’achèvement des projets en cours au Kremlin, avant la mise en oeuvre de la nouvelle décision de la Russie.

« Les sanctions des États-Unis, du Canada, de l’Union européenne et du Japon visent à bloquer les activités financières, économiques et de production de nos entreprises de haute technologie. Le but des sanctions est de tuer l’économie russe, de plonger notre peuple dans le désespoir et la faim et de mettre notre pays à genoux. Il est clair qu’ils ne pourront pas le faire, mais les intentions sont claires », a dénoncé Dmitri Rogozine, faisant allusion à la guerre en Ukraine.

Au vu du contexte international actuel, Rogozine « pense que le rétablissement de relations normales entre les partenaires de la Station spatiale internationale et d’autres projets communs n’est possible qu’avec la levée complète et inconditionnelle des sanctions illégales. » Le scientifique russe va donc proposer au Kremlin une série de mesures visant à formaliser la fin, du moins la suspension de la coopération avec l’Occident dans l’espace.


Lire aussi: Guerre en Ukraine/ Zelensky limoge des généraux qualifiés de traitres: leur identité

« Des propositions spécifiques de Roscosmos sur le calendrier de l’achèvement de la coopération dans le cadre de l’ISS avec les agences spatiales des États-Unis, du Canada, de l’Union européenne et du Japon seront communiquées aux dirigeants de notre pays dans un avenir proche. », a fait savoir le patron de l’agence spatiale russe, Dmitri Rogozine.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page