Religion

Un homme avec des dreadlocks et des tatouages ordonné prêtre… La toile réagit! (photos)

L’Église catholique a ordonné un homme, le révérend père Leandre Syrieix, qui porte des dreadlocks et des tatouages en tant que prêtre au Canada.

Selon Paradise News, l’ordination de cet homme a récemment eu lieu à Limoilou, au Québec, dans un diocèse appelé Saint-François-de-Laval. Le révérend père Leandre Syrieix est décrit comme une personne très amicale qui s’entend bien avec les gens.

Publicité

Au sujet des critiques sur son apparence le père Leandre a déclaré que ses tatouages ont une signification très religieuse. Il s’était fait tatouer deux ans avant son ordination.

C’est aussi l’un des plus jeunes prêtres du diocèse qui va vraiment à l’encontre des traditions. Diplômé en philosophie et en théologie de l’Université Laval, il a travaillé pendant six ans comme ingénieur.

Le père Leandre affirme qu’il a été appelé à devenir prêtre dès l’âge de 18 ans, mais qu’il a décidé de suivre une autre voie. Cependant il était très impliqué dans les activités de l’église quand il était jeune.

Les photos de son ordination devenues virales sur les médias sociaux ont suscité une pluie de commentaires.

« Dieu regarde le cœur. Je n’ai aucun problème avec son ordination », a écrit un internaute.

« Il y a des prêtres jamaïcains, nés avec des dreadlocks naturels. La vocation pastorale ne prend pas en considération votre coiffure », a réagi un autre.

« Samson était un homme de Dieu et il avait des dreadlocks, donc cela n’a rien à avoir avec les cheveux. Nos parents africains doivent comprendre cela. »

Crédit photo : yen

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page