Santé

Voilà comment un homme est mort après s’être fait tatoué sur le mollet

Après avoir fini de se faire tatouer, un jeune homme originaire du Texas est décédé d’une grave infection pour avoir trop vite pris un bain. Cinq jours après s’être fait tatouer « Jesus is my life » sur le mollet gauche, il est allé profiter des eaux du Golfe du Mexique et une bactérie s’est infiltrée dans sa jambe.

Publicité

Pris de fièvre et de fortes douleurs dans ses deux jambes, le jeune homme a été admis d’urgence à l’hôpital Parkland Memorial Hospital de Dallas. Ces événements sont arrivés trois jours après que ce dernier se soit baigné dans les eaux du Golfe du Mexique.

Cinq jours avant cette baignade, le jeune homme s’était fait tatouer sur le mollet gauche. A l’hôpital, les médecins révèlent que l’homme souffrait d’une infection grave, dont le point d’entrée était son tatouage. « La peau est devenue plus sombre, avec de plus en plus d’ecchymoses, de décolorations et des monticules de liquides commençaient à se rassembler dans ses jambes, ce qui, bien sûr, est très alarmant », explique un médecin de l’université du Texas, auteur d’un rapport sur ce cas dans le BMJ Case Reports.

Pensant que la situation du patient placé sous assistance respiratoire s’améliorait, les médecins ont réalisé le contraire. CNN a rapporté que l’homme a finalement succombé à une septicémie, deux mois après la baignade.

La bactérie responsable de l’infection se nomme Vibrio vulnificus, présente dans les fruits de mer. Selon le médecin qui s’est exprimé sur les antennes de CNN, cette bactérie est à la base de graves infections chez les amateurs d’huîtres crues aux Etats-Unis. Les professionnels de santé insistent : un tatouage reste avant tout un acte lourd, et les tatoués doivent suivre à la lettre les recommandations de leur médecin pour éviter toute complication. Ce que malheureusement, n’a  pas respecté le jeune homme.

Jaures Nguessan

Bonjour, je suis Jaurès Nguessan. J'aime les voyages et les découvertes. Vous pouvez retrouver mes articles dans les rubriques d'actualités politiques, sportives, culturelles également dans les faits de sociétés. abraham.nguessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page