Nigeria
A la Une

Hushpuppi : la sentence du célèbre arnaqueur nigérian est tombée

Hushpuppi a été condamné à plus de 11 ans de prison aux États-Unis pour son rôle dans un syndicat international d’arnaqueurs.

Hushpuppi, de son vrai nom Ramon Abbas, exhibait sa richesse sur sa page qui comptait 2,8 millions d’abonnés jusqu’à ce qu’elle soit désactivée.

Le juge de Los Angeles lui a également ordonné de verser 1 732 841 dollars de dédommagement à deux de ses victimes. Abbas purgera sa peine de 135 mois dans une prison fédérale.

L’année dernière, il a plaidé coupable de blanchiment d’argent. Selon des documents judiciaires de Californie, Abbas a admis avoir tenté de voler plus de 1,1 million de dollars à une personne qui voulait financer une nouvelle école pour enfants au Qatar.

Il a incité sa victime à verser des fonds pour l’école « en jouant le rôle de fonctionnaires de la banque et en créant un faux site web », selon une déclaration de Tracy Wilkinson, alors procureur américain en exercice, sur le site web du ministère américain de la Justice. D’autres suspects auraient également été impliqués, selon le ministère américain de la Justice, et Abbas aurait joué un rôle clé.

M. Abbas a également admis avoir participé à « plusieurs autres systèmes de compromission de courriers électroniques d’entreprises et de cybercriminalité qui ont causé des pertes cumulées de plus de 24 millions de dollars », a précisé le ministère américain de la Justice.

« Ramon Abbas… a ciblé des victimes américaines et internationales, devenant ainsi l’un des blanchisseurs d’argent les plus prolifiques au monde », a déclaré Don Alway, le directeur adjoint en charge du bureau local du FBI à Los Angeles, dans un document judiciaire.

« Abbas a utilisé ses pages de réseaux sociaux… pour gagner en notoriété et se vanter de l’immense richesse qu’il a acquise en menant des escroqueries de compromission de courriels d’affaires, des braquages de banques en ligne et d’autres fraudes cybernétiques qui ont ruiné financièrement des dizaines de victimes et fourni une aide au régime nord-coréen. Cette peine importante est le résultat d’années de collaboration entre les forces de l’ordre de plusieurs pays et devrait envoyer un avertissement clair aux arnaqueurs internationaux : le FBI cherchera à obtenir justice pour les victimes, que les criminels opèrent à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières des États-Unis. »


Abbas s’est excusé de ses crimes auprès du juge Otis D Wright dans une note manuscrite, disant qu’il utiliserait ses fonds personnels pour rembourser ses victimes. Il a également déclaré que le crime pour lequel il était jugé ne lui avait rapporté que 300 000 dollars.

Le luxueux style de vie d’Abbas a pris fin brutalement en 2020, lorsqu’il a été arrêté à Dubaï.

Crédit photo : 9newsnigeria

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!