À la UneSociété

Un couple « a gardé un homme comme esclave » dans sa maison « afin de récolter son rein pour sa fille »

L’homme de 21 ans aurait été emmené au Royal Free Hospital de Hampstead à Londres en Angleterre, pour subir des tests avant la procédure, mais il a ensuite refusé de donner son consentement, selon les procureurs.

Un couple et leur fille auraient comploté pour récolter le rein d’un homme après l’avoir gardé comme esclave dans leur maison de Londres.

5

Ike Ekweremadu, 60 ans, et sa femme Beatrice Nwanneka Ekweremadu, 55 ans, sont accusés d’avoir transporté un SDF de 21 ans du Nigeria à Londres.

Les procureurs allèguent que le couple prévoyait de retirer son rein afin qu’il puisse être donné à leur fille de 25 ans, Sonia, qui a également été inculpée.

Ils allèguent également que l’homme a été emmené au Royal Free Hospital de Hampstead pour subir des tests avant la procédure, mais il a ensuite refusé de donner son consentement, rapporte My London.

Un couple « a gardé un homme comme esclave » dans sa maison « afin de récolter son rein pour sa fille »

Les Ekweremadus, de Willesden Green dans le nord-ouest de Londres, l’auraient traité comme un esclave avant de s’échapper et de se rendre au poste de police de Staines dans le Surrey.

Le couple a été arrêté à l’aéroport d’Heathrow le 21 juin après son arrivée sur un vol en provenance de Turquie.

Ike, sénateur de district et avocat au Nigeria, et sa femme et sa fille Sonia, aux côtés d’Obinna Obeta, sont chacun accusés de complot en vue d’organiser le voyage d’une autre personne en vue de son exploitation.

Un couple « a gardé un homme comme esclave » dans sa maison « afin de récolter son rein pour sa fille »

Les détails de l’accusation allèguent qu’entre le 1er août 2021 et le 5 mai 2022, ils ont conspiré ensemble et avec Isaac Ekweremadu et d’autres inconnus pour organiser le voyage d’un homme en vue de son exploitation.


1

Lundi, l’affaire a été portée devant le juge Mark Lucraft KC pour une audience à Old Bailey.

Les accusés n’ont pas été invités à inscrire des plaidoyers.

Le juge a avancé son procès de mai de l’année prochaine au 31 janvier avec une nouvelle audience fixée au 16 décembre.

Ahmad Diallo

Je suis Ahmad Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Email : aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page