USA

États-Unis : il crée une association Black Lives Matter et utilise les donations pour s’offrir maisons, vêtements, voitures…

Un jeune homme originaire de l’état d’Ohio, a été arrêté pour avoir créé une fausse association caritative, Black Lives Matter et dépensé plus de 200 000 dollars en dons pour s’offrir une maison, des costumes, des voitures et des armes à feu, selon les autorités fédérales.

Sir Maejor Page, 32 ans, également connu sous le nom de Tyree Conyers-Page, a été arrêté vendredi à la suite d’un raid dans une maison de Toledo, Ohio, a déclaré le Bureau fédéral d’enquête (FBI).

Publicité

Sir Page a créé des comptes sociaux et une page GoFundMe sous le nom Black Lives Matter of Greater Atlanta (BLMGA), déclarant qu’il s’agissait d’un organisme à but non lucratif, a indiqué le FBI dans un communiqué de presse.

En 2018, un compte bancaire a été ouvert pour BLMGA avec Page comme seul signataire, ajoute le communiqué. La somme d’argent sur le compte bancaire n’a jamais dépassé 5 000 dollars jusqu’en juin dernier, lorsque BLMGA Social Media Page a commencé à recevoir des dons massifs à la suite des protestations qui ont éclaté après le décès de George Floyd en mai, ont déclaré les autorités fédérales.

En juin, la page GoFundMe BLMGA a reçu 36 493,80 dollars de dons, suivis de 370 933,69 dollars en juillet et de 59 914,69 dollars en août. L’argent a été transféré vers le compte bancaire BLMGA de M. Page, a déclaré le FBI.

Le jeune homme avait indiqué que les dons reçus seraient utilisés pour demander justice pour George Floyd, mais les fonctionnaires fédéraux disent que pendant cette période – juin, juillet, août – Page a utilisé une carte de débit liée au compte bancaire sur des articles pour lui-même. Il a acheté une maison à Toledo et un terrain adjacent pour 112 000 dollars, des vêtements, un système de sécurité domestique, des meubles, entre autres.

En septembre, le FBI a déclaré que M. Page avait transféré de l’argent du compte BLMGA vers son compte bancaire personnel pour acheter un pistolet et deux autres armes. Il s’est ensuite servi de ses comptes personnels sur les médias sociaux pour « se vanter » de « l’argent dont il dispose, de ses costumes sur mesure, de ses jolis boutons de manchette et de ses cravates. »

Au total, M. Page a dépensé plus de 200 000 dollars en dons « sans aucun achat ou dépense liée à la cause sociale ou raciale », a déclaré le FBI.

Publicité 2

M. Page a comparu au tribunal vendredi, accusé de fraude électronique et de blanchiment d’argent dans le cadre de cette affaire. Il a été libéré sur une caution de 10 000 dollars, mais il lui a été interdit d’utiliser Facebook ou toute autre plateforme de collecte de fonds, a rapporté The New York Post. Page ne peut non plus ouvrir des lignes de crédit ou des comptes bancaires sans autorisation.

Crédit photo : facetofaceafrica

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page