Technologie

Le premier avion au monde propulsé à l’hydrogène a pris son envol

Le premier avion commercial à hydrogène au monde a pris son envol dans le ciel du Bedfordshire au Royaume-Uni.

La seule chose que cet avion Piper M à six places émet est de la vapeur d’eau – et ZeroAvia, l’entreprise à l’origine de cette technologie, déclare que son objectif est de rendre les avions à hydrogène commercialement disponibles dans trois ans.

Publicité

« Ce que nous faisons, c’est remplacer les moteurs à combustibles fossiles par ce qu’on appelle des moteurs électriques à hydrogène », a déclaré Val Miftakhov, fondateur et directeur général de ZeroAvia, à Sky News.

« Nous avons également mis en place une infrastructure de ravitaillement qui assure une production d’hydrogène sans émission. »

Un prototype d’avion équipé de ce type de moteur a déjà été testé, mais la société affirme que c’est la première fois qu’un avion commercialisé prend son envol en utilisant l’hydrogène.

ZeroAvia affirme que la science est déjà là pour un long vol sans émissions d’ici la fin de la décennie. Mais les infrastructures aéroportuaires existantes sont conçues pour accueillir des avions gourmands en gaz, et l’introduction plus large des avions à hydrogène impliquerait une révision des opérations au sol également.

« Il ne s’agit pas seulement de mettre en place des avions à hydrogène et de les faire fonctionner, nous avons besoin de l’infrastructure au sol pour tout soutenir », a déclaré David Gleave, enquêteur et chercheur en sécurité aérienne à l’université de Loughborough.

« Nous devons trouver le moyen de ravitailler ces avions en carburant, car les infrastructures existantes ne fonctionneront pas et nous devons déterminer d’autres éléments tels que les exigences en matière d’incendie et de sauvetage pour l’avion, donc il y a beaucoup de travail à faire, mais c’est certainement très excitant pour l’avenir. »

Le gouvernement britannique soutient le projet dans le cadre de son initiative « Jet Zero Council », qui vise à rendre possible à l’avenir les vols à émissions zéro.

Publicité 2

Les ministres espèrent que ce projet apportera des avantages économiques à la Grande-Bretagne, alors même que le monde est confronté à une pandémie qui a affecté l’industrie aérienne.

« Il y a aussi une opportunité, alors que nous reconstruisons, de nous assurer que nous avons des références environnementales au cœur de tout cela. Il s’agit d’une technologie de pointe qui offre une opportunité économique à la Grande-Bretagne tout en répondant au défi mondial du changement climatique », a déclaré le ministre de l’aviation Robert Courts à Sky News.

Crédit photo : dailymail

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page