Inde: de nombreuses femmes forcées de se faire retirer l’utérus… La raison !

1

Les règles ont longtemps été un sujet tabou en Inde. Le mythe de l’impureté persiste, les moqueries du genre: « elle a ses règles» et l’indisponibilité d’installations sanitaires accessibles est un problème majeur .

Dans un pays qui ne veut même pas parler de règles, il est très difficile pour les femmes de gérer leur cycle menstruel. À cela s’ajoutent les multiples risques pour la santé liés à l’utilisation de mauvais produits d’hygiène menstruelle (s’ils sont disponibles) et à une mauvaise sensibilisation à la santé menstruelle.

Le problème est amplifié dans l’Inde rurale. En l’absence de base, l’idée des permissions d’absence à cause
de règles est la plus extrême qui soit.

Publicité

Alors que la plupart des entreprises se disputent (ouvrent et ferment) sur l’octroi d’un congé mensuel aux employées, de nombreux employés n’ont pas cette possibilité en option. Un cas particulièrement troublant lié à la menstruation a récemment fait surface.

Beed est une zone de récolte de canne à sucre dans les régions rurales du Maharashtra. La région reçoit de plus en plus de migrants en provenance de lieux proches en raison de la disponibilité de travail. Les champs de canne à sucre ne manquent jamais de travailleurs consentants. Les conditions de travail sont cependant terribles, en particulier pour les femmes.

Les heures de travail sont longues et les pauses sont rares et les sanctions sont sévères. Cela devient extrêmement difficile pour les travailleuses lorsqu’elles ont leurs règles. Et donc, pour trouver une solution autour de cela, ils ont pris une mesure assez radicale.

Selon les reportages de la BBC, un grand nombre de femmes ont subi une hystérectomie pour éviter les congés. pas d’utérus signifie pas de règles et cela se traduirait directement par aucune absence du travail.

C’est aussi troublant que cela puisse paraître. La plupart des femmes ne sont pas au courant des détails techniques de la procédure. Une hystérectomie est l’ablation chirurgicale de l’utérus. Une opération très pénible.

Les femmes rurales qui ne savent pas lire et écrire sont dupées par des médecins qui ne divulguent pas les détails de la procédure à leurs patientes. Les médecins tirent parti des travailleurs migrants pauvres et démunis et recommandent des procédures médicales inutiles. Ils ont réussi à convaincre une grande partie de la population féminine d’adhérer à l’idée. Une majorité de villageoises se fait extraire l’utérus après avoir eu deux ou trois enfants afin de pouvoir continuer à travailler comme coupeuses de canne à sucre dans les champs et à subvenir aux besoins de leurs familles.

C’est devenu la norme. Les habitants de la région sont convaincus qu’il est acceptable de retirer leur utérus. Les employeurs dans les champs de canne à sucre préfèrent les femmes sans utérus car elles n’ont pas besoin de congés et de pauses.

Dans un pays comme l’Inde, où la main-d’œuvre est bon marché, il est facile pour les travailleurs de tomber dans des conditions inhumaines comme celles-là. Les hystérectomies ont des effets secondaires et des risques pour la santé dont la plupart des femmes ne sont pas conscientes.

Dans une tentative d’emploi, beaucoup de femmes sont en mauvaise santé et souffrent des effets secondaires de la chirurgie. Ceux-ci vont des douleurs corporelles graves et des étourdissements constants aux gonflements, et ce n’est que le début.

Publicité


Ce qui est horrible, c’est que le problème n’est pas nouveau. Mais, il a été soulevé et présenté le mois dernier à l’Assemblée du Maharashtra par le législateur Neelam Gorhe. Le ministre de la Santé du Maharashtra, Eknath Shinde, a alors admis que 4 605 hystérectomies avaient été enregistrées à Beed. Ce n’est pas un petit nombre!

L’Inde a encore beaucoup de chemin à faire pour éliminer les tabous menstruels.

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Un commentaire

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
#####: US
X