Monde

Un tailleur décapité pour avoir soutenu une politicienne qui aurait insulté le prophète Mahomet

En Inde, un tailleur a été décapité devant la caméra par deux « guerriers islamiques » autoproclamés pour avoir soutenu une politicienne qui a déclenché des manifestations mondiales avec des remarques controversées sur le prophète Mahomet.

LIRE AUSSI: Nigeria : une élève battue à mort pour avoir insulté le prophète Mahomet

Les deux guerriers islamiques autoproclamés ont visité la petite boutique de Kanhaiya Lal dans un marché bondé d’Udaipur, se faisant passer pour des clients et l’engageant dans une discussion avant de l’attaquer.

Dans une vidéo filmée par les assaillants eux-mêmes, on entend Lal les implorer de l’épargner. Un des assaillants frappe à plusieurs reprises le tailleur au cou et celui-ci s’effondre en criant.

Les deux hommes Mohammed Riyaz Ansari et Ghouse Mohammed ont revendiqué l’attaque.

La victime aurait été ciblée pour avoir partagé un message sur les réseaux sociaux, soutenant les récents commentaires d’une porte-parole du parti nationaliste hindou au pouvoir Bharatiya Janata (BJP) au sujet du prophète islamique Mahomet.

Les remarques de Nupur Sharma lors d’un débat télévisé fin mai ont été jugées « blasphématoires » et ont déclenché des protestations qui sont devenues violentes dans certaines régions de l’Inde.

Les deux assaillants ont publié une autre vidéo après le meurtre dans laquelle ils brandissent des couteaux et lancent un avertissement au Premier ministre indien Narendra Modi.

Mohammad Riyaz Ansari et Ghouse Mohammed ont tous deux été arrêtés. « Les deux accusés du meurtre ont été arrêtés et nous assurerons une punition stricte et une justice rapide », a déclaré le ministre en chef du Rajasthan, Ashok Gehlot.

Crédit photo : lindaikejisblog

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page