Inspiration : le légendaire Dina Bell honoré par un jeune artiste camerounais.

0

Bientôt en concert pour ses 40 années de carrière, Dina Bell est l’un des artistes mythiques de la musique camerounaise ayant bercé des générations entières. Il fait partie intégrante du patrimoine culturel du pays, auprès des grands noms comme Talla André Marie, Manu Dibango, Anne Marie Nzié…Il a influencé une grande partie des jeunes des années 80, avec un style vestimentaire resté longtemps d’actualité et portant son nom.

Le « dina bell » est donc connu au Cameroun comme ce style de chapeau en velours ou en cuir, qui ne quittait jamais la tête de l’artiste. Cette casquette plate ou en béret, était et reste une partie de son identité, et plusieurs personnes s’y sont identifiées, un peu comme la « boule zéro » de Manu Dibango ou les lunettes de soleil de Talla André Marie.

Publicité

Inspiration : le légendaire Dina Bell honoré par un jeune artiste camerounais.

A cette heure où les jeunes veulent surfer sur la vague de la mode, Tony Sunshyne a choisi de retourner aux sources. Il a fouillé, et a bien fait de remettre à jour le classique « SPOHIE » de Dina Bell. La chanson se pose déjà comme une belle révélation musicale, un exemple à copier, un réel mélange de l’ancienne et de la nouvelle génération.

Une preuve que la musique camerounaise est encore très riche avec assez de ressources restées longtemps inexploitées.

« C’est avec beaucoup de plaisir que Dina Bell en personne a daigné bénir ce projet musical qui émane de son génie; en effet, il a décidé de suivre de très près l’évolution de ce joyau musical que lui a fait comme cadeau le jeune Tony Sunshyne. Ce dernier, en reprenant le tube SOPHIE, était loin de s’imaginer que le BAZOR en serait tout excité… », annoncé son attaché de presse.

Dina Bell a tout d’abord partagé le programme matinal “Bonjour” sur la crtv avec Tony Sunshyne, puis a confirmé que celui-ci partagera également sa scène lors de la soirée inaugurant ses 40 ans de carrière musicale ce samedi 25 février 2017 à Douala.

Ladite reprise a été chantée en français et le vidéogramme a été signé par le réalisateur Regis Talla.

 

Latest Posts

Partager.

Commentaires

Commentaires

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

---
0
0
X