CamerounPeople

 » J’ai gagné mon procès « , Francis Mvemba fait des révélations sur son divorce d’avec Coco Emilia

La fin de l’histoire d’amour entre Coco Emilia et Francis Mvemba continue d’alimenter les médias. Récemment, le Congolais a fait des révélations sur son divorce d’avec l’influenceuse, qui a eu lieu en France.

Longtemps taclé par les internautes sur ses sorties provocantes envers Coco Emilia et sur sa supposée richesse, Francis Mvemba a enfin décidé de tirer les choses au clair. Ce dernier révèle qu’il est réellement diamantaire et a financé son mariage.

L’information la plus intrigante qu’il a donné est qu’il aurait gagné le procès sur la procédure de divorce engagée par la mère de sa fille Sophie, et ce, depuis le 6 octobre dernier. Ce qui laisse croire que Coco Emila demeure toujours l’épouse du Congolais puisqu’il a rejeté la demande de divorce.

" J'ai gagné mon procès ", Francis Mvemba fait des révélations sur son divorce d'avec Coco Emilia

« Le problème, ce sont les gens comme toi qui ouvrent leurs bouches à tout va, alors je vais parler un peu ce soir, j’ai du temps…. Un financement du mariage Francis Mvemba 100 pourcent, profession : homme d’affaires depuis 2009, diamants Thsikapa 4 dragues 8 pouces à mon nom Francis Mvemba diamantaire 100 pourcent », a-t-il répondu à un internaute sur Instagram.


« La personne qui a le pouvoir sur ce mariage, c’est Francis Mvemba. Mon silence n’est que du mépris à l’égard des gens comme toi. Maintenant va dire à Emilia que j’ai dit tout ça. Le christ est le chef de l’Église et je suis le chef d’Emilia. Le dernier mot m’appartient à moi seul, c’est mon argent qui a marié cette femme et non le contraire !!! Ps : j’ai gagné mon procès de divorce en France le 06 octobre. Vous êtes trop de grosse merde, je ne peux que prendre de la hauteur à travers mon silence face à votre bassesse », a-t-il continué.

« (…) Emilia est mon épouse, elle a le droit de m’insulter et m’humilier et moi de même étali bino te, c’est ma femme, je suis son mari ici-bas et dans l’eau delà. Personne n’a payé ce mariage avec moi, donc si on s’insulte, etali biso moko… »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!