Coronavirus

Japon : des villageois construisent un gorille géant pour faire peur au coronavirus

Dans un village japonais, des habitants superstitieux ont construit un gorille géant qui, selon eux, fera fuir le coronavirus de leur communauté.

Les villageois de Chikuzen, dans le Fukuoka, au sud-ouest du Japon, ont passé deux mois à construire cet animal géant- qui a des yeux qui brillent de rouge dans la nuit et qui fait une hauteur impressionnante de 7 mètres.

Publicité
Japon : des villageois construisent un gorille géant pour faire peur au coronavirus

La structure a été baptisée « Gorille géant de paille : fier gorille 2020 » et doit veiller sur les habitants jusqu’à la fin du mois.

Après avoir été achevée en décembre 2020, la statue géante est devenue une sorte d’attraction locale – attirant les foules qui se rassemblent pour l’inspecter ; ce qui pourrait ne pas aider dans l’intérêt de la réduction des transmissions de Covid-19.

Selon Japan Today, les habitants ont décidé de construire cette structure pour faire peur à la pandémie.

Le gorille a été choisi parce que c’est un symbole de puissance et de force pouvant faire face à la pandémie.

Japon : des villageois construisent un gorille géant pour faire peur au coronavirus

L’animal est considéré comme une nouvelle offrande d’espoir après que des ressortissants japonais ont passé l’année dernière à adorer la légende d’Amabie – leurs prières tombant dans l’oreille d’un sourd.

Amabie est un ancien « yokai » japonais, une sorte de monstre légendaire qui peut apporter la bonne fortune ou causer le chaos.

Amabie elle-même est une créature ressemblant à une sirène, avec de longs cheveux noirs, un bec, des écailles vertes et trois pattes en forme de nageoires.

Publicité 2

Rencontrée pour la première fois dans les années 1800, elle est redevenue populaire l’année dernière en tant que divinité capable de repousser les fléaux.

La légende originale raconte qu’Amabie a été rencontrée par un fonctionnaire du gouvernement en 1846 – avec la créature poissonnière avertissant qu’une pandémie ravagerait le Japon à moins que son image ne soit dessinée et montrée au plus grand nombre.

Crédit photo : lailasnews

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page