À la UneMonde
A la Une

Joe Biden lance un avertissement à Vladimir Poutine avant le sommet américano-russe

Le président américain Joe Biden a lancé un avertissement au président russe Vladimir Poutine avant un sommet prévu entre les deux hommes la semaine prochaine.

Biden, qui se trouve au Royaume-Uni, s’est exprimé dans un hangar de troupes américaines le mercredi 9 juin, déclarant qu’il était en Europe pour défendre le concept même de démocratie, tout en indiquant que son premier voyage présidentiel à l’étranger sera fougueux lorsqu’il rencontrera Poutine.

Publicité

Avant de rencontrer Poutine à Genève la semaine prochaine, Biden tient des consultations avec les dirigeants européens au G7 à Cornouailles et au sommet de l’OTAN à Bruxelles.

« Je me dirige vers le G7, puis vers la réunion ministérielle de l’OTAN, puis pour rencontrer M. Poutine pour lui faire savoir ce que je veux qu’il sache », a déclaré Biden à la RAF Mildenhall dans le Suffolk, en Angleterre, où se trouve une aile de ravitaillement américaine.

Biden a déclaré qu’il travaillerait au rétablissement des alliances américaines en Europe, les décrivant comme une pierre angulaire de la sécurité mondiale, déclarant qu’il ne retiendrait pas sa rencontre avec Poutine.

« Nous ne cherchons pas à entrer en conflit avec la Russie. Nous voulons une relation stable et prévisible », a-t-il déclaré. « J’ai été clair : les États-Unis réagiront de manière solide et significative si le gouvernement russe s’engage dans des activités préjudiciables. »

« Nous l’avons déjà démontré. Je vais communiquer qu’il y a des conséquences pour la violation de la souveraineté des démocraties aux États-Unis et en Europe et ailleurs.

« Notre réseau inégalé d’alliances et de partenariats qui sont la clé de l’avantage américain dans le monde et l’ont été », a déclaré Biden.

« Ils ont rendu le monde plus sûr pour nous tous et c’est grâce à eux que nous allons relever les défis d’aujourd’hui, qui évoluent rapidement. Nous allons cependant y faire face en position de force.

Publicité 2

« Je crois que nous sommes à un point d’inflexion dans l’ histoire du monde , le moment où il nous incombe de prouver que les démocraties ne se contenteront pas de durer, mais qu’elles excelleront alors que nous nous levons pour saisir les énormes opportunités de la nouvelle ère », Biden mentionné.

« Nous devons discréditer ceux qui croient que l’ère de la démocratie est révolue, comme certains de nos frères le croient. »

Le président a également été ému en se souvenant de son défunt fils Beau Biden, qui était major dans la garde nationale du Delaware.

« Je souhaite seulement que mon major soit là pour vous remercier également », a-t-il déclaré.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

2 commentaires

  1. Une fois devant Poutine il ne dira rien par rapport à ce qu’il a dit, ils va faire la leçon or il ne sait pas mettre de l’ordre dans son pays avec ses 100 millions de crève la faim, et de plus il a besoin des autres pour attaquer Vladimir Poutine qui lui le remettra vite à ça place, les USA sont des fouteurs de merde et tueur de masse au monde…Il traite Poutine de tueur et les USA sont QUOI les plus grands tueurs au monde de type lâche car en traite ils ont tuer plus de 20 millions de personnes depuis la fin de la seconde guerre mondiale ’45…Alors faire la leçon aux autres c’est lamentable…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page