DiversSociété

Kenya: emprisonée pour avoir battu la maîtresse de son mari, elle prodigue un précieux conseil aux femmes

Une Kényane, Robby Mukonjere a purgé cinq ans de prison pour avoir sérieusement battu la maîtresse de son mari après avoir surpris les deux ensemble.

Dans une interview avec Tuko, Robby a déclaré que son mari n’arrêtait pas de mentir au sujet des voyages de travail, et allait rester quelques jours chez une femme.

Avant de rencontrer son mari, Robby avait une carrière naissante dans l’industrie de l’hôtellerie bien qu’elle n’ait atteint que le niveau de l’école primaire et qu’elle ait abandonné en raison du manque de financement pour poursuivre ses études sécondaires.

Publicité

Elle a commencé à travailler dans un hôtel, et lentement grâce à son service et son hospitalité son patron de l’époque a choisi de la ramener à l’école et lui a donné des promotions qui l’ont amenée au niveau de directrice d’hôtel, où elle a fini par rencontrer son mari. 

Elle a acheté son propre terrain et a meublé sa maison.  Dès qu’elle a rencontré son mari, elle a vendu le terrain et emporté tous ses biens et a emménagé avec lui sans le dire aux membres de sa famille.

Le mari avait deux fils, qu’elle a recueillis. Ils ont également eu la chance d’avoir un enfant.

Cependant, les problèmes ont commencé lorsque le mari a commencé à mentir en disant qu’il partait en voyage de travail et qu’il passerait plutôt des jours loin de chez eux.

Un jour, j’ai trouvé un reçu d’hôtel dans son pantalon en faisant la lessive, et il a menti et m’a dit que lui et ses collègues étaient allés dormir à l’hôtel. Mais un jour, quelqu’un est venu et m’a dit que lui et mon mari et son autre  femme buvaient ensemble, alors j’ai décidé d’aller à cet endroit », a déclaré Robby. 

Lorsque son mari l’a vue, il s’est enfui par la porte de derrière et a laissé ses chaussures.  Mais à cause de sa colère, elle a commencé à battre cette femme et à la blesser si gravement qu’elle a dû être admise à l’hôpital.

Plus tard, la police est venue la chercher, mais comme son enfant était très malade, ils ont laissé un message lui disant qu’elle devait se rendre immédiatement au poste.  Lorsqu’elle est arrivée au poste de police, on lui a dit qu’elle avait blessé une autre femme et que l’affaire devait être traitée à Nairobi et qu’elle devait se rendre à Nairobi toutes les deux semaines pour l’audience.

La dame a été grièvement blessée. Je savais que j’allais écoper d’une peine d’emprisonnement parce qu’elle venait même au tribunal en fauteuil roulant, et sa famille n’arrêtait pas de me dire que je saurai qui ils sont pour avoir joué avec leur enfant« , a-t-elle ajouté.

Robby a été condamnée à cinq ans de prison et emmené à la prison pour femmes de Langata.  De retour à la maison, l’un de ses fils a reçu une information de ses cousins ​​lui disant que sa mère était décédée.  Mais sa fille, qui était en Ouganda, est rentrée à la maison et a trouvé le jeune frère en difficulté, alors elle a fait ses valises et est allée chez l’oncle de la mère.

Publicité 2

Depuis qu’elle a été emprisonnée, son mari ne lui a jamais rendue visite ou aux enfants chez son frère.  Ils prévoient cependant de lui rendre visite car on leur a dit qu’il était très malade. 

LIRE AUSSI: Ghana: une épouse colle des affiches photos de la maîtresse de son mari dans les rues (Vidéo)

En prison, elle a découvert qu’elle était séropositive et cela l’a déprimée.  Mais, elle a obtenu l’aide du directeur de la prison.

Robby a conseillé aux femmes de s’éloigner lorsque la colère prend le dessus.

Vous devez annuler votre mariage si vous constater que vous ne pouvez plus faire fonctionner normalement les choses, », a t-elle conseillé.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page