À la UneAfrique
A la Une

La Cédéao suspend la Guinée après le coup d’Etat et demande un chronogramme au Mali

Les dirigeants des Etats membres de la Cédéao ont décidé ce mercredi, 08 septembre de suspendre la Guinée des organes de décision de l’organisation et de dépêcher jeudi une mission dans le pays à la suite du putsch qui y a eu lieu dimanche, a indiqué un ministre participant à leur sommet virtuel.

En effet, réunis ce mercredi en session extraordinaire virtuelle sur les situations politiques des Républiques de Guinée et du Mali, les dirigeants des Etats membres de la Communauté économique des États d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ont décidé de suspendre la Guinée de l’organisation sous-régionale et exigent la libération sans délais d’Alpha Condé, détenu par les putschistes. Ils ont également décidé d’envoyer une délégation de haut rang dès jeudi en Guinée.

La Guinée se voit ainsi priver d’accès à toutes les instances de prise de décisions au niveau de la CEDEAO qui
demande à ce que l’Union africaine et les Nations Unies lui emboîtent le pas. L’organisation sous-régionale exige, par ailleurs, un retour à l’ordre constitutionnel.

Pour ce qui est de la république du Mali, la CEDEAO demande au gouvernement malien un chronogramme qui permettra d’avoir un calendrier clair avec les différentes tâches à accomplir pour aboutir à des élections présidentielles et législatives à la date déjà indiquée qui est celle du 22 février prochain.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page