Science

La placentophagie ou consommation du Placenta : une pratique qui prend de l’ampleur, les experts mettent en garde

La consommation du placenta est déconseillée. Il n’existe aucune preuve médicale de ses bienfaits sur la santé selon les experts.

Le Dr Akinsola Akinde, un obstétricien et gynécologue nigérian, a mis les femmes en garde contre cette pratique devenue courante.

Publicité

Le placenta est un organe qui fournit au fœtus de l’oxygène et des nutriments provenant du sang de la mère. Il élimine également les déchets du sang du bébé.

La placentophagie est simplement la pratique de consommer le placenta après la naissance du bébé. Elle est de plus en plus acceptée et populaire, car de plus en plus de célébrités, d’influenceurs de médias sociaux et de partisans de la pratique postent leurs expériences en ligne.

Certaines femmes choisissent de boire le placenta dans un smoothie aux fruits quelques heures après l’accouchement, tandis que d’autres le consomment cru, cuit, déshydraté et encapsulé dans des pilules pour l’utiliser au fil du temps.

La placentophagie humaine est présentée par certains comme un traitement de la dépression post-partum, permettant de réduire la fatigue, d’augmenter la production de lait et de reconstituer les nutriments vitaux.

Cependant, le Dr Akinde affirme que ces bienfaits sur la santé n’ont pas été scientifiquement prouvés, ajoutant qu’ils avaient été inventés pour justifier l’acte.

« Sur le plan médical, le placenta est un déchet, car il est souvent plein de bactéries. Il n’est donc pas conseillé de manger quelque chose qui grouille potentiellement de bactéries, qui peuvent même être pathogènes.

Certaines femmes peuvent vouloir sauter dans le train de la consommation de placenta parce que quelqu’un qu’elles connaissent ou respectent prétend que c’est ‘la meilleure chose qui soit’.

« Je leur conseille de faire preuve de prudence jusqu’à ce que des preuves scientifiques démontrent que la placentophagie est bénéfique pour la santé humaine », a-t-il déclaré.

Publicité 2

M. Akinde a souligné que la placentophagie pouvait être préjudiciable à la mère et au bébé, notant que les prestataires de soins de santé devraient être consultés sur les alternatives éprouvées pour le post-partum et d’autres préoccupations.

De même, le Dr Tunji Akintade, médecin généraliste, a déclaré que la placentophagie était étrange pour la culture africaine dont la pratique normale est d’enterrer le placenta après l’accouchement.

M. Akintade a prévenu qu’il ne fallait pas imiter toutes les tendances vues en ligne ou dans la société occidentale, soulignant que certaines pouvaient présenter un grand danger pour la santé.

Crédit photo : brainstudy

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page