AfriqueMaliPolitiqueSécurité

L’armée française tue un haut cadre d’Al-Qaida au Mali

La mort de Yahia Djouadi, un haut cadre historique d’Al-Qaïda au Maghreb islamique a été annoncée lundi, 07 mars 2022, par le ministère français des Armées. Il a été neutralisé lors d’une opération au sol des forces françaises de Barkhane dans le nord du Mali.

C’est  une opération qui a été menée dans la nuit du 25 au 26 février 2022 par les soldats de Barkhane à environ 100 km au nord de Tombouctou, au Mali. Cette opération a permis de neutraliser le djihadiste. « Après l’avoir localisé dans une zone connue pour être un refuge des groupes appartenant à AQMI et au JNIM, puis formellement identifié, il a été neutralisé par une intervention au sol, appuyée par un hélicoptère de reconnaissance et d’attaque Tigre et deux drones français » explique le communiqué du ministère des Armées.

L'armée française tue un haut cadre d'Al-Qaida au Mali

Des munitions ont été détruites et de l’armement a été saisi au cours de la reconnaissance de la zone qui a suivi l’opération. Cette élimination permet en outre « d’affaiblir une nouvelle fois la gouvernance qaïdiste et prive le GSIM dirigé par Iyad ag Ghali d’un relais majeur au nord du Mali et dans la zone de Tombouctou en particulier« , soulignent les armées françaises.

Lire aussi: Mali/ 27 soldats et 47 terroristes tués dans un affrontement meurtrier: 3 jours de deuil

Militairement présente depuis 2013 au Mali, la France s’est donnée six mois pour retirer ses forces du pays, tout en poursuivant la traque ciblée des principaux responsables djihadistes. Malgré des victoires tactiques remportées au Mali, le terrain n’a jamais été véritablement repris par l’Etat.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page