À la UneAfriqueTechnologie
A la Une

Les 7 pays africains qui utilisent l’énergie nucléaire ou sont sur le point de le faire

Malgré les nombreuses réserves émises dans le monde entier quant à la capacité de l’énergie nucléaire à remplacer de manière substantielle les combustibles fossiles, les experts s’accordent à dire que les discussions sur le passage aux énergies renouvelables ne peuvent se faire sans tenir compte de l’énergie nucléaire.

Bon nombre des pays les plus avancés du monde produisent de l’électricité à partir de l’énergie nucléaire depuis des années. Les centrales nucléaires sont coûteuses à construire, même si leur coût d’exploitation est réputé bon marché. La plupart des réserves évoquées ci-dessus concernent l’élimination des déchets nucléaires, qui sont des substances très toxiques.

Selon l’Association nucléaire mondiale, une centrale nucléaire peut fonctionner pendant environ 60 ans. L’association reconnaît qu’une grande partie du monde n’a pas encore pris conscience des possibilités offertes par le nucléaire, et que c’est donc l’aspect économique de la technologie nucléaire qui effraie les pays. Les combustibles fossiles sont beaucoup moins chers en comparaison.

Publicité

Mais la quête universelle du maintien d’un environnement durable est salvatrice. La crise climatique est déjà en cours et repousser les alternatives aux combustibles fossiles revient à accélérer la destruction des vies et de l’environnement.

C’est pourquoi de nombreux pays africains sont à différents niveaux de mise en œuvre de plans d’énergie nucléaire dans le cadre du rôle du continent dans le développement durable mondial. Plus de 20 pays ont déclaré être intéressés par l’énergie nucléaire, mais les sept pays suivants sont les plus proches du rêve :

L’Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est le seul pays africain à produire une quantité importante d’électricité d’origine nucléaire. La nation arc-en-ciel possède une centrale nucléaire à Koeberg, près du Cap.

Égypte

Lorsque l’Égypte aura terminé sa centrale nucléaire de 4,8 gigawatts, elle aura construit l’un des plus grands points de production d’énergie nucléaire au monde. Le projet, d’un coût de 25 milliards de dollars, devrait être achevé en 2029, mais les Égyptiens devraient avoir l’énergie nucléaire en 2026.

Algérie

Les projets d’énergie nucléaire en Algérie sont bien avancés pour que le pays mette bientôt une centrale en service. L’Algérie exploite déjà un réacteur nucléaire.

Ghana

Le Ghana exploite un réacteur nucléaire depuis 1994. Le pays a été l’un des premiers en Afrique à annoncer des plans de production d’énergie nucléaire à la fin des années 1990, mais les projets sont restés au point mort. Cependant, ce pays d’Afrique de l’Ouest pourrait produire de l’énergie nucléaire avant 2030.

Maroc

Publicité 2

Le Maroc a également commencé à parler de l’énergie nucléaire pour l’électricité dans les années 1990, mais il semblerait que les gouvernements successifs aient jugé que le risque économique était trop élevé. Aujourd’hui, le pays serait prêt et a pris contact avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pour le lancement du projet.

Kenya

Le Kenya a annoncé qu’il allait bientôt commencer la construction d’une centrale nucléaire d’une capacité d’un gigawatt. Ceci après l’approbation d’un document de politique sur le projet.

Nigeria

Le Nigeria est le dernier pays de cette liste et le seul, en dehors du Ghana et de l’Afrique du Sud, à exploiter un réacteur nucléaire dans la région sub-saharienne. Le pays cherche à passer à l’énergie nucléaire d’ici 2040, avec des plans pour construire une centrale de 2,4 gigawatts.

Crédit photo :

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page