Côte d'IvoireSociété

Les avocats à Ouattara: “L’État de droit ne se proclame pas (…), il se prouve!”

Les avocats de Côte d’Ivoire ne sont pas heureux de la situation du pays au niveau de la justice et de la démocratie. Dans une déclaration, Me N’dri Ze Thomas a dénoncé l’état actuel de la justice et rappelé l’importance de l’Etat de droit.

“L’Etat de droit ne se proclame pas et ne se décrète pas, il se prouve”. C’est en substance l’appel lancé par l’ordre des avocats à Alassane Ouattara. Sans nommer le chef de l’État, la déclaration signée par Maître N’dri Ze Thomas, le Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Côte d’Ivoire s’adresse bien à lui et aux acteurs politiques dont les propos et les attitudes ces derniers mois, donnent “aux Ivoiriens des raisons d’une réelle inquiétude, tant le Droit et la Politique s’entrechoquent” peut-on lire dans la note que nous avons pu consulter.

Publicité

Dans sa déclaration, Me Ndri Thomas rappelle la place des lois dans leur ensemble, et surtout l’importance à accorder à la constitution qu’il qualifie comme « la norme des normes ». “La République a pour socle les Lois dont la plus importante est la Constitution, au-dessus de tout et de tous, « la norme des normes ».”

Faisant certainement allusion à la situation du député Alain Lobognon détenu depuis quelques jours, et de Jacques Ehouo sur qui planent des menaces, le barreau indique que « la détention ou la poursuite d’un membre du Parlement est suspendue, si la chambre dont il est membre le requiert. ». “Le Barreau de Côte-d’Ivoire demande, en conséquence, solennellement aux Juges ivoiriens d’accomplir leur mission en toute indépendance et impartialité“. “S’il y a un refuge dans notre société où les citoyens et les investisseurs devraient se sentir en sécurité, c’est bien la Justice. L’Etat de droit ne se proclame pas et ne se décrète pas, il se prouve.” A dit pour terminer le patron des avocats ivoiriens, qui a également saisi l’occasion pour présenter les vœux de sa corporation à l’ensemble de la population pour l’année 2019.

Pour rappel, cette déclaration des avocats intervient après celle des magistrats qui avaient déclaré il y a peu subir de fortes pressions  et ne pas pouvoir agir avec indépendance et impartialité.

Publicité 2


Hartman N’CHO

 

Tags

Hartman N'CHO

Je suis Hartman N'CHO, journaliste professionnel ivoirien, aimant la lecture, la musique, les voyages. Merci de retrouver mes articles de politique, économie, et sports... sur www.afrikmag.com. Contactez-moi sur hartman.ncho@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Afrikmag TV

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer