À la UneCôte d'IvoireEnvironnementSociété

L’inventaire forestier et faunique de la Côte d’Ivoire sera présenté ce 29 juin

L’inventaire forestier et faunique national (IFFN) de la Côte d’Ivoire va présenter officiellement ses résultats le mardi 29 juin prochain au cours d’une atelier final à Abidjan, en présence du Ministre des Eaux et forêt et de nombreux partenaires techniques et financier.

Ces résultats présentés, seront repris dans un Atlas de la faune de Côte d’Ivoire qui sera publié à l’issue du projet. Cela va permettre à la mise en place d’une structure pérenne pour poursuivre le travail engagé. Il va s’agir en effet de présenter le fonctionnement d’une future structure autonome et indépendante chargée d’assurer un suivi permanent des forêts et de la faune de Côte d’Ivoire.

Publicité

Le dernier inventaire forestier réalisé en Côte d’Ivoire date de 1979 et a concerné uniquement la partie méridionale du pays. L’objectif de l’IFFN était d’actualiser les connaissances sur les ressources forestières et fauniques et de caractériser la pression anthropique sur ces écosystèmes.

En ce qui concerne la forêt, la couverture nationale est estimée à 2,97 millions d’hectares. Ce qui représente 9,2% du territoire. Seulement 13,3% des forêts classées et 32,2% des aires protégées contiennent encore une couverture forestière.

C’est donc 90% de la surface forestière au cours des 60 dernières années qui a totalement disparu. C’est à dire que si rien n’est fait, il restera moins de deux millions d’hectares de forêts en 2035 en Côte d’Ivoire et plus de forêt dans sa partie sud (hormis les aires protégées).

Pour la faune, 120 espèces ont été recensées lors des inventaires mais trois espèces seulement totalisent plus de 40% des observations (le lièvre, le guib harnaché et l’aulacode).

Publicité 2

Confrontés au braconnage et à la destruction progressive de leur habitat naturel (ce qui occasionne des conflits homme/faune de plus en plus fréquents), les grands mammifères ont quant à eux quasiment disparu.

34 espèces ont rejoint la liste rouge UICN (actualisation nationale), cinq espèces sont en danger critique d’extinction (crocodile à nuque cuirassée, panthère, cercopithèque Diane, colobe magistrat et chimpanzé) et neuf espèces en danger d’extinction.

L’inventaire faunique met ainsi en évidence la nécessité de protéger, entre autres, les chimpanzés, les buffles et les éléphants.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page