Côte d'IvoireInspirationLittérature

Littérature : « Jusqu’au bout du rêve », l’histoire inspirante du fondateur de Petro Ivoire

Le jeudi 9 janvier 2020, s’est tenue à Abidjan, la présentation de l’œuvre biographique de Mathieu Kadio-Morokro, en présence de plusieurs personnalités politiques et diplomatiques.

Mathieu Kadio-Morokro, le fondateur de Petro Ivoire (entreprise distributeur d’hydrocarbure en Côte d’Ivoire) n’a pas que les affaires dans les veines. Une vie remplie de leçon que deux éminents journalistes Agnès Kraidy et Zio Moussa ont essayé de raconter à travers un ouvrage intitulé « Jusqu’au bout du rêve ».

Publicité

Pour les journalistes-écrivains « la vie de Mathieu Kadio-Morokro peut inspirer une jeunesse en quête de repères, de modèles et de sources d’inspiration, quelque fois ».

« Jusqu’au bout du rêve est l’histoire d’un homme que frappe le malheur, si tôt, les yeux à peine ouverts sur le monde : la mort de sa mère. Une douleur qu’il ne saurait oublier. Mais de ce handicap, le fils unique de sa mère, elle également fille unique, tirera toute sa force de vivre, avec pour seule limite « le ciel ». Et pour seule fortune, le capital travail qu’il inoculera à ses enfants, aidé et soutenu en cela par une épouse battante, Aïssata, qui lui donnera cinq enfants, fruits de leur amour à prendre en modèle, vieux de 50 ans ! ».

Après ses études secondaires au Lycée Classique d’Abidjan, de la promotion du Vice-président Daniel Kablan Duncan, le jeune Mathieu s’envole pour la Belgique pour le parcours universitaire. A son retour, il rêve d’enseigner à l’Université d’Abidjan mais le secteur privé lui ouvre ses portes, où il fait ses preuves.

Parti d’un poste de direction à Shell, Mathieu Kadio-Morokro, se lance dans l’entrepreneuriat en 1994. Il était alors âgé de 51 ans. 25 ans après, Petro Ivoire compte 70 stations-services reparties dans tout le pays. Et s’est hissé au premier rang de distributeur de gaz emballé. Rien n’était, pourtant, gagner d’avance, dans un univers dominé par les multinationales.
« C’est un grand homme qui s’est fait de lui-même. Il a développé la valeur d’honnêteté, des vertus de persévérance et de travail acharné pour bâtir une grande entreprise dans le difficile domaine de l’or noir », résume Zio Moussa, au détour d’une dédicace. Sans manquer de verbes, Agnès Kraidy préfère jouer la carte de la brièveté. « Il est généreux. Et la générosité est la valeur qui permet de donner, de partager », dit-elle.


A plus de 70 ans aujourd’hui, Mathieu Kadio-Morokro continue de vivre son rêve, comme au premier jour.

Publicité 2

Photo: RTI

Tags

SANDRA KOHET

Je suis Sandra KOHET, Web Rédactrice à AfrikMag. Passionnée de Lecture, Cuisine et voyage. sandrakohet@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer