Divers

La célébration de la Saint-Valentin est interdite dans ce pays

Le maire de Mataram, capitale de la province des Petites îles de la Sonde occidentale, en Indonésie a interdit la célébration de la Saint-Valentin dans la ville. Comme argument, il soutient que ce n’est pas une culture indonésienne qui doit être préservée.

“La célébration de Saint-Valentin n’est pas notre culture, c’est pourquoi nous interdisons strictement sa célébration, en particulier parmi les étudiants et dans les milieux scolaires”, déclare le maire de Mataram, Ahyar Abduh, lundi 12 février.

“Le gouvernement de la ville publiera une circulaire comme les années précédentes pour la distribuer à toutes les parties de la société”, ajoute le maire qui avait même demandé au Conseil de l’éducation d’exhorter les étudiants à se concentrer davantage sur leurs études.

Le directeur de l’Éducation de Mataram, Sudenom, soutient que l’interdiction avait été diffusée depuis le début du mois de février, non seulement aux étudiants, mais aussi aux parents.

Les étudiants qui “violent” l’interdiction, dit-il, seront sanctionnés sans pour autant préciser les types de sanctions, mais précise que cela peut prendre la forme de punitions sociales – en annonçant les noms des violateurs lors de l’assemblée du matin dans les écoles.

Quant aux étudiants qui célèbrent la Saint-Valentin en dehors des heures d’école, il martèle que c’est entièrement la responsabilité de leurs parents.

Nous espérons que les parents peuvent être sur la même longueur d’onde que nous et interdire à leurs enfants de célébrer la Saint-Valentin “, a déclaré M. Sudenom.

Un groupe de jeunes musulmans locaux de la ville de Makassar, où la célébration de la fête des amoureux a également été interdite prévoit d’organiser un rassemblement ce mercredi pour déclarer leur soutien à la décision de l’administration d’interdire la célébration de l’amour.

“Nous demanderons à tout le monde d’éduquer les jeunes générations pour ne pas célébrer la Saint-Valentin”, a déclaré mardi un membre du groupe, Andi Angga, ajoutant que les participants descendraient dans les rues pour empêcher les célébrations contraires aux normes culturelles et religieuses du pays.

 

Crédit photo: Shutterstock

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button