DiversSociété

Malawi : un garçon de 18 ans tue son frère pour de l’argent

Un garçon de 18 ans a été arrêté à Dedza, au Malawi, pour avoir tué son frère aîné à cause de l’argent gagné grâce à la vente de la terre de leur père.

Sadduki Matewere, du village de Njonja dans la zone de l’Autorité traditionnelle Kachere à Dedza, est accusé d’avoir tué son frère Joseph Matewe afin de pouvoir prendre également sa part de l’argent. Le responsable adjoint du poste de police de Dedza, Cassim Manda, a confirmé l’incident le jeudi 11 novembre. Il a déclaré que le père des deux frères avait deux femmes et vivait à Chiradzulu. 

Les deux familles ont vendu le terrain et l’argent a été remis au bureau du commissaire de district (DC) à Chiradzulu pour un partage approprié. « On nous a dit que Sadduki Matewere étant le dernier-né a reçu 580 000 K tandis que son frère aîné Joseph Matewere a reçu 350 000 K », a-t-il expliqué.

Après être sortie du bureau de DC, la mère de Sadduki a donné à Joseph 150 000 K de sa part et elle a également donné à Sadduki 50 000 K. L’acte a enragé Sadduki et il a comploté pour tuer son frère Joseph, afin qu’il ait tout l’argent.

LIRE AUSSI; Kenya: une adolescente de 15 ans tue son frère de 18 ans et disparait

A minuit, il a chassé ses deux autres frères qui se trouvaient dans la maison et il a attaqué Joseph. La victime a ensuite été emmenée à l’hôpital de Dedza, avant d’être transféré à l’hôpital central de Kamuzu où elle est décédée. La police a arrêté Sadduki Matewere et récupéré tous les outils qu’il a utilisés pour tuer son frère. Manda a déclaré que Sadduki avait admis à la police qu’il avait effectivement tué son frère.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page