À la UneCôte d'IvoireMaliPolitique

Mali/ Ouattara:  » il est inacceptable qu’un régime militaire reste en place un quinquennat »

Alassane Ouattara était au Gabon pour une visite de travail à Ali Bongo. Au palais présidentiel, Alassane Ouattara a répondu à des questions pertinentes des journalistes sur l’embargo imposé au Mali. Pour lui, il appartient aux autorités maliennes de donner des gages pour faire baisser les tensions. Car les sanctions agissent certes sur le Mali mais aussi sur les pays de la CEDEAO.

Alassane Ouattara fustige la junte malienne qui selon lui est à l’origine de l’embargo. Depuis le Gabon, il dit ses vérités aux militaires au pouvoir.  » Il est inacceptable qu’un régime militaire reste en place un quinquennat…Nous avons tout fait pour que les autorités militaires du Mali organisent des élections dans des délais convenables, c’est à notre corps défendant que nous avons mis ces sanctions en place », répond Alassane Ouattara aux journalistes.

Mais une semaine après l’instauration des sanctions contre le Mali, les pays de la CEDEAO qui ont mis en place cette mesure subissent le contre-coup. « La situation des populations est difficile aussi bien au Mali que dans les grands pays voisins, tels que le Sénégal ou la Côte d’Ivoire…« , reconnait Alassane Ouattara devant la presse qui l’interroge. Avec la situation des populations, Ouattara affirme que la décision n’a pas été prise de gaieté de cœur.

Lire aussi: Urgent/ Ibrahim Boubacar Kéita, ancien président du Mali, est mort

« Les sanctions économiques et diplomatiques récemment imposées par les Etats ouest-africains au Mali ont été prises à notre corps défendant« , explique Ouattara à la presse. « Nous avons été très malheureux de prendre ses décisions » dit Alassane Ouattara qui demande à la junte militaire de proposer un chronogramme clair et précis sur l’organisation des élections. Car pour Ouattara, la situation des populations est difficile et la sécurité se détériore.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page