Monde

Monde : Une cyberattaque partie de l’Ukraine paralyse plusieurs géants mondiaux

Une cyberattaque est partie de l’Ukraine ce mardi 27 Juin, pour se répandre dans le reste du monde. Cette attaque a été menée par un rançongiciel baptisé GoldenEye, proche de Wannacry, qui avait défrayé la chronique début Mai. En effet, cette attaque a bloqué le fonctionnement de plusieurs banques, de nombreuses entreprises publiques, et commerciales, avant de se répandre à d’autres pays.

Plusieurs géants du monde industriel touchés

Parmi les structures touchées, on peut compter le sidérurgiste russe Evraz, le groupe pétrolier russe Rosneft, le géant publicitaire britannique WP, ou encore la société danoise de transport maritime A.P. Moller-Maersk. Le fonctionnement de Tchernobyl a également été affecté selon un porte-parole. En France, Saint Gobain, spécialiste de la construction, a également reconnu avoir été affecté, sans confirmer que l’attaque était liée à celle qui a démarré en Ukraine.

Publicité

Piratage de la NSA

Selon des informations, cette cyberattaque pourrait être liée “aux outils de piratage de la NSA qui ont été dérobés” en 2016.

L’attaque a été menée grâce à un rançongiciel baptisé GoldenEye, présentant des ressemblances avec le virus Wannacry, qui avait défrayé la chronique début mai. Ce logiciel malveillant avait pris en otage des centaines de milliers d’ordinateurs de par le monde. Leurs utilisateurs ne pouvaient plus accéder aux données sauf à payer une rançon.

Cette fois-ci, la rançon exigée est de 300 dollars par ordinateur infecté et le virus interdit aux utilisateurs d’allumer leurs ordinateurs. “Jusqu’à présent huit paiements ont été versés aux cybercriminels”, a constaté Catalin Cosoi. Un nombre potentiellement amené à augmenter dans les prochaines heures.

Pire cyberattaque de l’histoire du pays

Le ministère de l’Intérieur ukrainien a qualifié cette attaque de “pire cyberattaque de l’histoire du pays”.

Publicité 2

L’Ukraine, qui semble avoir été le premier pays visé, est souvent victime de cyberattaques et accuse régulièrement la Russie d’en être responsable, ce que son voisin a toujours nié.

Eunice Kouamé

Je suis Eunice KOUAME, une jeune femme passionnée de lecture, de développement personnel et de relations humaines en général. J'aime voyager, rigoler, cuisiner et surtout écrire. Vous pourrez consulter mes articles dans les rubriques conseils, couple, relations, actualités, inspiration, politique et chroniques( mon nouveau bébé ;) ) eunice.kouame@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page