BasketballSport

NBA : une bagarre éclate entre le Camerounais Joel Embiid et Towns (vidéo)

La rencontre de NBA qui opposait les Sixers de Philadelphie aux Timberwolves de Minnesota dans la nuit de mercredi à jeudi a été marqué par une bagarre entre le Camerounais Joel Embiid et l’Américain Karl-Anthony Towns.

NBA : une bagarre éclate entre le Camerounais Joel Embiid et Towns (vidéo)

Les deux joueurs sont considérés comme les deux meilleurs pivots de la ligue. Ils se sont accrochés au milieu du troisième quart-temps. Alors que Joel Embiid avait réussi à arracher la balle à Towns, le joueur des Timberwolves a retenu la main du Camerounais. C’est là où les deux joueurs en sont venus aux mains. Un attroupement a été créé quelques minutes après entre les joueurs des deux équipes.

Publicité

Au coup de sifflet final, les joueurs de Philadelphie ont remporté la rencontre face à Minnesota. Embiid est revenu sur cette altercation tout en saluant le public de Philly.

« C’est un peu venu de nulle part. Vous pourriez voir beaucoup de choses sur les trois précédentes possessions au poste. Cela fonctionnait comme je le voulais. Et puis, je ne sais pas. On leur a fait perdre la balle et ma main est restée coincée. Il me retenait, on se retenait mutuellement. Mais c’est le basket. J’aime rentrer dans la tête des autres, je suis bon pour ça. Il faut te battre, jouer dur, avoir du cran, incarner le Broad Street Bully. Je suis fait pour cette ville. Je ne les remercierai jamais assez de leur amour pour moi. Leur réaction (au moment de son expulsion) était probablement la plus forte que j’ai jamais entendue de leur part. Voilà ce qu’est Philadelphie ». a-t-il déclaré.

Crédit photo: Afrique Sports

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer