À la UneNigeriaSécuritéSociété

Nigeria/ Au moins 50 morts dans l’attaque d’une église: ce qu’il s’est passé

Le Nigéria vient de vivre un terrible évènement. Des hommes, visiblement mus par des pulsions terroristes, a fait un véritable carnage dans une église. Une tuerie sans pareille depuis que le pays connait une vague d’attaques terroristes.

Au moins 50 personnes sont mortes après que des hommes armés ont ouvert le feu sur des fidèles dans une église au Nigeria. Ces derniers ont aussi fait exploser des bombes dans l’église catholique St. Francis de la ville d’Owo, dans l’État d’Ondo. Le carnage s’est produit pendant le service du matin ce dimanche 5 juin 2022 .

Les fidèles surpris par ces hommes n’ont pu réagir rapidement. Pris dans la nasse, ils ont subi la furia mortelle des terroristes qui ont eu tout le loisir de tuer impunément. Pourtant l’Etat où s’est produit la fusillade et les explosions est réputé pour être l’un des plus calmes et moins enclin au terrorisme. Des scènes amateurs montrent la scène de crime épouvantable avec des fidèles désemparés et en larmes.

Pour l’instant, aucun groupe terroriste n’a revendiqué la responsabilité de l’attaque. Avant toute revendication et en attendant d’éventuelles explications, les Nigérians condamnent. Le président Muhammadu Buhari a condamné le « meurtre odieux de fidèles ».

Le gouverneur de l’État d’Ondo, Oluwarotimi Akeredolu, a déclaré dans un communiqué qu’il s’agissait d’une « attaque vile et satanique » et a appelé les forces de sécurité à retrouver les assaillants. Dans un tweet, il a ajouté: «Nos cœurs sont lourds. Notre paix et notre tranquillité ont été attaquées par les ennemis du peuple ».

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page