AfriqueEconomie

Le Nigeria s’engage à dévaluer le Naira

La Banque centrale du Nigeria avait décidé, depuis mars 2015, de maintenir le taux de change officiel à 197-199 nairas pour un dollar, arguant qu’une dévaluation “tuerait” le naira.

Mais vu la grave crise qui affecte l’économie nationale, l’institution financière qui maintenait inchangé le taux de change du naira vis-à-vis du dollar, a décidé mercredi dernier, d’ouvrir la voie à la dépréciation de la monnaie locale, afin de rassurer les investisseurs étrangers. Selon l’institution financière, à partir du 20 juin, “le taux de change va être purement dicté par le marché”.

Publicité

A en croire l’AFP, la chute des cours mondiaux du pétrole, qui compte pour environ 70 % dans les revenus de l’État et 90 % des réserves de devises étrangères du Nigeria, a plongé la première économie d’Afrique dans une crise économique et financière inédite. Ce qui a fait que les devises étrangères se sont ainsi mises à manquer, entraînant une chute du naira au marché noir.

Intervenant sur la question le gouverneur de la Banque centrale, Godwin Emefiele a affirmé : “Nous pensons désormais que le moment est propice pour restaurer les mécanismes d’ajustement automatiques du taux de change, avec la réintroduction d’un taux interbancaire flexible sur le marché”. Il avait même prévenu le mois dernier que la récession était “imminente”, au vu du ralentissement de la croissance au premier trimestre 2016. Le mois dernier, l’inflation a atteint 15,6 %, son plus haut niveau en six ans.

Des analystes ont aussitôt applaudi la décision de la Banque centrale, estimant que cette mesure allait attirer des investissements étrangers dont le pays a grandement besoin. Mercredi, le naira s‘échangeait à 370 pour un dollar au marché noir.

Publicité 2

Selon l’agence financière Bloomberg, les mesures macroéconomiques prises par Muhammadu Buhari, au pouvoir depuis un an, avaient effrayé les investisseurs, ramenant les investissements directs étrangers (IDE) à leur plus bas niveau depuis la crise économique mondiale de 2007-2008.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée +224-669-00-03-21 aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page