MondePolitique

« Nous exigeons une punition » : Zelensky demande que la Russie soit privée de son droit de veto à l’ONU

Mercredi, M. Zelensky s’est adressé aux Nations unies, exhortant les dirigeants mondiaux à s’unir contre l’invasion russe et à priver Moscou de son droit de veto au Conseil de sécurité de l’ONU, entre autres actions.

« Un crime a été commis contre l’Ukraine, et nous exigeons une punition », a déclaré M. Zelensky dans un message préenregistré qui a été accueilli par une ovation des dirigeants dans la salle de New York.

L’invasion par la Russie d’un autre État membre a bouleversé l’ordre mondial, a-t-il déclaré, faisant écho aux évaluations faites par plusieurs dirigeants mondiaux sur la même scène plus tôt dans la journée, dont le président américain Joe Biden.

« Tant que l’agresseur participe à la prise de décision dans l’organisation internationale, vous devez en être isolés, au moins jusqu’à ce que l’agression cesse. Rejetez le droit de vote. Supprimez les droits de délégation. Retirez le droit de veto – s’il est membre du Conseil de sécurité de l’ONU », a déclaré le président ukrainien.

Il a décrit M. Poutine comme une figure de plus en plus solitaire sur la scène mondiale. « L’Ukraine veut la paix, l’Europe veut la paix, le monde veut la paix, et nous avons vu qui est le seul à vouloir la guerre. Il n’y a qu’une seule entité parmi tous les États membres de l’ONU, qui dirait maintenant, s’il pouvait interrompre mon discours, qu’il est heureux de cette guerre », a déclaré M. Zelensky.

Il a également révélé que la Russie prévoit d’utiliser l’hiver pour préparer ses forces à un nouvel assaut contre l’Ukraine.

Plus tôt dans la journée de mercredi, M. Poutine a annoncé la « mobilisation partielle » des citoyens russes pour soutenir l’invasion, et a évoqué le spectre de l’utilisation d’armes nucléaires.

Dans son discours, M. Zelensky a critiqué l’idée de « neutralité » à l’égard du conflit entre la Russie et l’Ukraine, prévenant que c’est l’indifférence elle-même qui crée les conditions de la guerre.

« Ceux qui parlent de neutralité, lorsque les valeurs humaines et la paix sont attaquées, veulent dire autre chose. Ils parlent d’indifférence – chacun pour soi », a-t-il déclaré.

M. Zelensky a également affirmé que les précédentes tentatives de négociation avec le Kremlin avaient échoué, affirmant qu’il y avait eu « 88 séries de pourparlers sous différentes formes » pour tenter d’empêcher l’invasion de la Russie avant qu’elle ne commence en février.

Un appel à l’aide militaire


Dans son discours, Zelensky a réitéré ses précédents appels aux pays amis pour qu’ils soutiennent le combat de l’Ukraine par une aide militaire, et a également décrit une « formule de paix » de cinq conditions, dont la punition de la Russie, comme des sanctions et un isolement diplomatique, la restauration du territoire ukrainien, des garanties de sécurité et la protection de la vie.

« Pour nous, c’est une guerre pour la vie. C’est pourquoi nous avons besoin d’un soutien à la défense – des armes, des équipements militaires et des obus. Des armes offensives, une arme à longue portée est suffisante pour libérer notre terre, et des systèmes défensifs, avant tout, une défense aérienne. Et nous avons besoin d’un soutien financier – pour maintenir la stabilité interne et remplir nos obligations sociales envers notre peuple », a souligné M. Zelensky.

Crédit photo : cnn

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!