À la UneSport
A la Une

Novak Djokovic « refuse de quitter l’Australie » et « restera en prison aussi longtemps que nécessaire »

La querelle sur le statut d’expulsion de Novak Djokovic continue de faire rage en Australie, le neuf fois vainqueur de l’Aussie Open refusant désormais de quitter le pays

Novak Djokovic aurait refusé de quitter l’Australie alors que la dispute sur son statut d’expulsion se poursuit.

Selon les informations de Down Under, Djokovic discute actuellement de la situation avec ses avocats.

L’ as serbe a remporté lundi matin un appel contre l’expulsion d’Australie , un juge ordonnant sa libération de la détention d’un hôtel à Melbourne.

Le juge Anthony Kelly a ordonné que la décision d’annulation de visa de Djokovic soit immédiatement « annulée », en accord avec les avocats de la star du tennis sur le traitement de l’affaire.

Il a déclaré que les responsables  » n’avaient pas donné un avis valable de l’intention d’annuler le visa  » malgré les responsables gouvernementaux affirmant que la récente infection à Covid de Djokovic ne le rendait pas exempt.

Novak Djokovic « refuse de quitter l'Australie » et « restera en prison aussi longtemps que nécessaire »

La journaliste Ksenija Pavlovic McAteer a rapporté plus tard que le numéro 1 mondial avait été de nouveau arrêté malgré la décision.

Elle a ensuite posté un message du père de Djokovic suggérant que son fils ne quittera pas l’Australie et qu’il « restera en prison » aussi longtemps que cela sera jugé nécessaire.

Cependant, cela n’a pas été confirmé par les autorités australiennes.

« Novak ne quittera pas l’Australie. Il continuera à lutter contre cela et restera en prison aussi longtemps que nécessaire », a déclaré Srdjan Djokovic à la journaliste américaine Ksenija McAteer.

McAteer a rapporté qu’après la décision, qui a été en faveur de Djokovic, « ils », vraisemblablement des agents de l’immigration, « sont venus l’arrêter », mais « Djokovic a refusé de quitter le pays et d’être expulsé ».


Elle a ajouté que l’homme de 34 ans est désormais avec ses avocats.

Alex Hawke, ministre de l’Immigration, de la Citoyenneté, des Services aux migrants et des Affaires multiculturelles, s’est vu accorder quatre heures pour décider d’exercer ou non son « pouvoir personnel d’annulation » sur le statut de Djokovic après sa décision.

Selon des informations plus tard lundi matin, Djokovic a été informé qu’il était « libre de partir, pour l’instant ».

Le ministre de l’Immigration se réserve toujours le droit d’expulser la star du tennis, selon 10 News First, et le ministre étudie actuellement la question.

Selon la BBC, la famille de la star a l’intention de tenir une conférence de presse à Belgrade à 11h GMT.

Amadou Bailo Diallo

Je suis Amadou Bailo Diallo, Rédacteur en chef chez AfrikMag. Très friand de lecture, de rédaction et de découverte. Mes domaines de prédilection en matière de rédaction sont la politique, le sport et les faits de société. Je représente AfrikMag en Guinée aDiallo@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page