DiversSociété

Un pasteur raconte comment il a été déstabilisé par une femme sans slip qui a ouvert ses jambes pendant qu’il prêchait

Le fondateur et dirigeant de l’église Heaven’s Gate Ministry, le prophète Nicholas Osei, populairement connu sous le nom de Kumchacha, n’est pas content de l’exposition indécente des jeunes femmes qui, selon lui, tourmentent certains hommes de Dieu.

Le pasteur ghanéen a dit que l’exposition indécente d’une jeune femme l’avait déstabilisé alors qu’il était en chaire prêchant la parole de Dieu il y a quelques semaines.

« Une jeune femme est venue dans mon église et elle a refusé de s’asseoir à l’arrière. Elle a demandé à être amenée devant. Son habillement était indécent. Pendant que je prêchais, elle a ouvert ses jambes. Sa partie intime me faisait face.  Elle ne portait rien en dessous. Elle a établi son programme pour venir à mon église dans ce tel style vestimentaire. J’ai obligé la congrégation à se lever pour les prières, mais elle était toujours assise dans le même mauvais style en face de moi avec sa partie intime exposée. Elle a ensuite ouvert le vag.in comme une bible pour me faire face. Mes yeux ne sont pas aveugles alors je l’ai regardée», a-t-il raconté dans l’émission « Best Entertainment Show» de la radio locale ghanéenne OK FM.

Lorsqu’on lui a demandé comment il avait réussi à fuir la tentation alors qu’il était encore en train de prêcher en chaire, il a répondu : « J’ai dû arrêter le culte ».

LIRE AUSSI: Un prophète révèle pourquoi les pasteurs demandent à leurs fidèles de fermer les yeux (afrikmag.com)

Le Prophète Kumchacha se prononçait sur le thème, « Style vestimentaire indécent chez les jeunes filles ».

Il a estimé qu’une grande sensibilisation devrait être faite pour lutter contre l’habillement indécent à l’église qui, selon lui, est devenu la norme de nos jours.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page