Côte d'Ivoire

Côte d’Ivoire – Phénomène des « microbes »: le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité fait une annonce importante

Le gouvernement ivoirien est en train de prendre toutes les mesures pour éradiquer de « façon définitive », le phénomène des jeunes délinquants appelés « microbes » qui sévissent à Abidjan, a assuré le ministre ivoirien de l’intérieur et de la sécurité Sidiki Diakité, en marge d’une conférence séminaire de renforcement des capacités de la police technique et scientifique sous-régionale ouvert, mardi 12 septembre 2017, à Grand-Bassam.

«Le gouvernement a pris toute la mesure de ce phénomène. Ce sont des mineurs en conflit avec la loi, ce sont des mineurs délinquants, cette question fait l’objet d’un conseil de gouvernement et le gouvernement est en train de prendre toutes les mesures pour l’éradiquer de façon définitive avec le concours de l’ensemble des ivoiriens», a déclaré Sidiki Diakité, en réponse à une question posée sur le phénomène qui sévit à Abidjan.

Publicité

Les « microbes », sont de  jeunes désœuvrés qui multiplient les agressions à l’arme blanche envers la population dans les communes d’Abidjan. On compte dans leurs rangs des enfants des rues, d’anciens combattants et de jeunes délinquants ayant contribué à la chute de l’ex-président Laurent Gbagbo en prenant le contrôle du nord d’Abidjan, pendant  la crise postélectorale de 2010-2011.

Le 31 août dernier, un policier en civil a été égorgé par des microbes à Yopougon (ouest d’Abidjan). Excédés, des Ivoiriens ont décidé de rendre coup pour coup. Ainsi dans la nuit du 10 septembre dernier, « un microbe » a été brûlé vif dans la commune de Cocody (est d’Abidjan), après un acte d’agression.

Emeraude ASSAH

Emeraude Assah

Je suis Emeraude ASSAH, journaliste professionnelle en exercice sur le territoire ivoirien. Merci de suivre mes actualités en politique, société etc... J'adore cuisiner et voyager! emeraudeassah@Afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page