MondePolitique

Photos choquantes d’un soldat ukrainien avant et après sa captivité en Russie

Mykhailo Dianov faisait partie de ceux qui défendaient l’aciérie Azovstal pendant le siège de Mariupol au début de l’année.

Les photos choquantes d’un soldat ukrainien capturé pendant le siège de Mariupol montrent les conséquences de son séjour dans une prison russe.

Mykhailo Dianov, qui a été arrêté après s’être battu pour défendre l’aciérie Azovstal à Mariupol au début de l’année, est l’un des 205 prisonniers de guerre ukrainiens libérés mercredi soir.

Photos choquantes d'un soldat ukrainien avant et après sa captivité en Russie

En mai dernier, une photo le montrant en train de faire le signe de la paix, son bras étant immobilisé après avoir été brisé pendant le siège russe du site industriel de la ville portuaire, était devenue virale.

Il y apparaît fatigué et mal rasé, mais dans un état raisonnable. Mais la dernière photo de M. Dianov le montre émacié, couvert de cicatrices et d’ecchymoses sur le bras et le visage.

Photos choquantes d'un soldat ukrainien avant et après sa captivité en Russie

Le groupe d’hommes avec lequel M. Dianov a été capturé, qui faisait partie de l’unité militaire Azoz, a passé quatre mois dans des camps de prisonniers russes après la bataille de Mariupol.

Les partisans de la ligne dure du Kremlin avaient demandé leur exécution, les accusant d’être des criminels de guerre et des nazis.

Après sa libération dans le cadre d’un important échange de prisonniers cette semaine, il a été photographié dans un hôpital de la ville de Chernihiv avec des amis et des proches.

Photos choquantes d'un soldat ukrainien avant et après sa captivité en Russie

Il a depuis été transféré à l’hôpital militaire de Kiev, où sa sœur a déclaré qu’il restait dans un état grave et qu’il nécessitait un traitement de longue durée.


Alona Lavrushko a déclaré que les éclats d’obus dans son bras blessé ont été retirés « sans anesthésie, sans rien, à l’aide de pinces rouillées ».

Le bras ne serait pas guéri et il lui manquerait 4 cm d’os en raison des conditions inhumaines auxquelles il a été confronté en captivité.

« Le médecin de l’hôpital militaire l’a examiné. Ils ne vont pas l’opérer tout de suite, il doit d’abord prendre du poids », a-t-elle déclaré aux médias ukrainiens.

« C’est le principal, car il ne peut pas être opéré dans son état. Cela pourrait être dangereux pour sa santé. Il doit donc récupérer maintenant et prendre des forces. Son état physique est grave, bien sûr, mais mentalement, Mykhailo est très fort. Il est extrêmement heureux d’être de retour. »

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!