À la UneCôte d'IvoirePolitique

19 septembre 2002/ Voici le nom du chef rebelle qui devait tuer le ministre Lida Kouassi Moïse

Le ministre Lida Kouassi a enfin dévoilé le nom du chef rebelle qui a conduit l’attaque de sa résidence le 19 septembre 2002. Dans un interview à un média local, l’ex-ministre de la défense est revenu sur cette nuit tragique, en donnant le nom de celui qui a failli l’assassiner il y a 20 ans.

Dans les tuyaux, son nom avait été avancé. Les plus avertis de la crise ivoirienne ont eu son nom et les rapports onusiens sur le 19 septembre ont gravé son nom dans plusieurs enquêtes sur les crimes du 19 septembre 2002. L’ex-ministre, Lida Kouassi le savait aussi, puisqu’il a pu suivre et voir les rebelles qui le recherchait pour l’abattre en cette nuit noire pour la Côte d’Ivoire.

Dans la nuit du 19 septembre 2002, il a failli être tué par le dénommé Koné Zakaria, chef rebelle de la ville de Vavoua et Séguéla, par la suite entre 2002 et 2007. C’est en tout cas ce qu’affirme le ministre Lida Kouassi dans son interview.

 » Quand ma femme est tombée dans les pompes, quand elle a perdu connaissance, ils ont récupéré mon fils de 11 ans, qu’ils ont essayé d’effrayer en lui disant ‘montre-nous la cachette de ton papa’. Mais, ils n’ont pas réussi. L’attaque de ma résidence a duré de 3h du matin à 6h50. Et c’est lorsque les éléments de l’école de gendarmerie ont fait sauter le dispositif des assaillants qui bloquaient leur sortie et ont commencé à les poursuivre, que Koné Zakaria et ses éléments ont décidé de quitter ma résidence », révèle le ministre Lida Kouassi. Koné Zakaria est donc l’homme qui devait assassiner Lida cette nuit…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!