Musique

R. Kelly de nouveau face à une accusation de détournement de mineure et d’agressions physiques

R. Kelly est à nouveau confronté à une accusation de détournement de mineure et d’abus physiques peu de temps après avoir nié des accusations relatives au fait qu’il détenait les jeunes filles dans une « secte ».

La star du R & B, âgée de 50 ans, a été accusée de séduire les jeunes filles et les détenir contre leur volonté dans une secte, une accusation qu’il avait immédiatement démenti dans une déclaration et une vidéo.

Cependant, une autre femme, Jerhonda Pace, est sortie de l’ombre en affirmant qu’elle avait perdu sa virginité à l’âge de 16 ans lorsqu’elle elle entretenait une relation avec le chanteur. L’incident aurait eu lieu dans l’État de l’Illinois.

Dans une interview avec Buzzfeed, Pace affirme qu’elle a coupé les ponts avec le chanteur après avoir été giflée, étouffée et « crachée dessus » par la star.

Elle a également déclaré qu’elle n’avait jamais porté plainte parce qu’elle avait signé un accord de non-divulgation avec l’artiste. Elle a décidé de rompre cet accord parce qu’elle se dit préoccupée par le sort réservé aux autres femmes qui seraient en relation amoureuse avec la star.

Il est a noté que cette dernière a débuté sa relation avec R. Kelly en 2008 après avoir assisté à une audience de son idole, à une période où il était accusé de pédopornographie. Jerhonda qui ne pouvait pas s’empêcher de défendre corps et âme son idole était allée jusqu’à prendre la parole dans de grands médias nationaux. Elle n’avait jamais imaginé qu’elle serait la prochaine victime de ces abus s3xuels.

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Articles similaires

Un commentaire

  1. pourquoi lorsqu’il ya des irrégularités ailleur on réagit directement mais chez-nous en RDC on triche par le groupe de kabila joseph on réagit pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!