AfriqueJusticeONUR.D Congo
A la Une

RDC : 51 personnes condamnées pour le meurtre de deux experts de l’ONU

Mardi 1er février, l’Organisation des Nation-Unies (ONU), a pris note de la condamnation de 51 personnes pour le meurtre de deux experts de l’ONU en République Démocratique du Congo. Elle a tenu a rappeler son opposition à la peine de mort.

La justice militaire congolaise, dans le sud de la RDC, a prononcé la condamnations à mort de 51 personnes, auteurs de l’assassinat des deux experts des Nations-Unies, Zaida Catalàn (Suédoise) et Michael Sharp (Américain). Parmi les personnes condamnées se retrouvent des anciens miliciens de la secte Kamuina Nsapu.

«  Nous notons le verdict rendu samedi par le Tribunal Militaire de l’Ex-Kasaï occidental, aboutissant à la condamnation de colonel Jean de Dieu Mambweni, de M. Thomas Nkashama et M. Jean Bosco Mukanda et d’autres qui leur sont associés, en rapport avec les meurtres de Mme Zaida Catalan et M. Michael Sharp, ancien membre du groupe d’experts sur la RDC «  a déclaré dans une note à la presse, Farhan Haq, le porte parole adjoint du secrétaire général de l’ONU. Il a noté que le procureur général militaire effectue également une enquête sur d’autres personnes en relations avec les meurtres de Mme. Catalan et M. Sharp.

RDC : 51 personnes condamnées pour le  meurtre de deux experts de l'ONU

Il a aussi précisé qu’un groupe d’accusés a été reconnu coupable de tous les chefs d’accusations et condamné à mort.  » Nous réaffirmons l’opposition du secrétaire général au recours à la peine de morts en toutes circonstances « 


 » Les nations Unies soutiennent les autorités congolaises dans l’enquête sur le meurtre de nos deux experts depuis 2017 par le biais de son mécanisme de suivi sur la RDC. Nous continuerons d’assister, le cas échéant, l’Auditorat Général Militaire dans tout recours contre ce verdict «  a t-il ajouté.

Les deux experts ont disparu le 12 mars 2017, alors qu’ils étaient en mission à Kasaï pour enquêter sur des conflits armés qui avaient éclaté dans la région suite à la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu qui avait été tué par les forces de sécurité. Leurs corps ont été retrouvés dans un village, deux semaines après, Zaida avait été décapité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page