USA

Un sénateur demande à sa maîtresse d’avorter, et vote une loi anti-avortement

Afrikmag
Un sénateur américain du nom de Tim Murphy a demandé à sa maîtresse d’avorter d’urgence pour éviter un scandale. Cependant, selon le Pittsburg Post-Gazette, celui-ci aurait, le même jour, voté une loi anti-avortement pour les grossesses de plus de 20 semaines.

Une affaire que s’est fait le privilège de rapporter le 03 octobre dernier, le média Pittsburgh Post-Gazette. C’est ce qu’on appelle avoir des idées contradictoires.

En janvier dernier, Tim Murphy, un sénateur républicain avait demandé à la femme avec laquelle il entretenait une relation extra-conjugale et qu’il avait engrossée, de se faire avorter en urgence. Un fait qui n’est pas nouveau. Sauf que le même jour, d’après Pittsburgh Post-Gazette, le sénateur n’a pas hésité à voter en faveur d’une loi anti-avortement.

Que dit cette loi anti-avortement ? Elle supprimerait une bonne fois pour toute, les financements de l’Etat pour les avortements.

Quelques semaines après le vote du sénateur, la maîtresse n’a pas manqué d’attirer l’attention de son amant sur son point de vu, par sms. « Tu n’as aucun problème à poster sur Facebook une déclaration pro-vie, tout comme tu n’as aucun problème à me demander d’avorter de notre enfant la semaine dernière ».  Un message auquel le sénateur n’a pas tardé à répondre « J’ai compris ce que tu voulais me dire à propos de mes messages. Mais je ne les ai jamais écrits. C’est mon staff qui le fait. Je les lis. (…) J’ai demandé à mes équipes de ne plus écrire dessus ».

Depuis ces révélations, le Pittsburgh Post-Gazette a tenté, à plusieurs reprises, de contacter le sénateur mais sans réponse.

1 Comment

  • 4vevtq 14 octobre 2017

    qafeh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *