Afrique

« S’ils mettent au point un vaccin, soyez prudents » : le chef de la Nation de l’Islam met les Africains en garde (vidéo)

Louis Farrakhan, le chef de la Nation de l’Islam, a exhorté les Africains à se méfier de tout futur vaccin contre le coronavirus. Le militant des droits civiques controversé affirme que l’Amérique n’est pas digne de confiance en ce qui concerne la santé des citoyens Noirs.

M. Farrakhan, 87 ans, a lancé cet avertissement le 4 juillet dernier lors de son discours tant attendu intitulé « Le critère. »

Publicité

« Je dis à mes frères et sœurs en Afrique… s’ils mettent au point un vaccin, soyez prudents », a déclaré M. Farrakhan avant d’étendre l’avertissement aux Noirs des États-Unis.

« Ne prenez pas leurs médicaments. Nous devons convoquer une réunion avec nos virologistes, épidémiologistes et étudiants en biologie et chimie.

« Nous devons nous donner quelque chose de mieux. Il y a 14 thérapies avec lesquelles nous pouvons le traiter. Le virus est une pestilence venue du ciel. La seule façon de l’arrêter est de regarder à Dieu. »

Le chef religieux a également critiqué les partisans d’un vaccin, affirmant qu’il y a un programme visant à réduire la population.

« Ils envisagent de faire vacciner 7 milliards 500 millions de personnes. Dr. Fauci, Bill [et Melinda] Gates, vous voulez dépeupler la terre. Qu’est-ce qui vous donne ce droit ? », s’est-il interrogé.

Au cours de son discours de trois heures, M. Farrakhan a également abordé d’autres questions auxquelles l’Amérique est confrontée, notamment les protestations contre l’injustice raciale et la brutalité policière, tout en appelant Donald Trump et d’autres dirigeants mondiaux à expier leurs péchés.

Tags

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer