Monde

Une sportive mexicaine battue et insultée, la raison va vous surprendre

sportive

Ana Gabriela Guevera, une ex-sprinteuse mexicaine et aujourd’hui sénatrice a été passée à tabac par un groupe de quatre hommes alors qu’elle conduisait une moto.

La raison ? Elle est une femme qui conduisait une moto.

Le 11 décembre dernier, Ana Gabriela Guevara conduisait tranquillement sa moto sur la route de Santa Fe (près de Mexico). Une amie la suivait, également, sur une moto. Prise dans un embouteillage, Ana Guevara a été violemment percutée par une camionnette grise. Le conducteur a donné un coup de volant pour faire tomber la sprinteuse.

Elle a interpellé le chauffeur pour faire un constat. deux hommes parmi les quatre qui étaient à bord du véhicule sont alors descendus du véhicule et ont commencé à être très violents : « Ils m’ont insultée, puis frappée par derrière. Deux autres m’ont cognée dans les côtes, me faisant tomber par terre », a rapporté la victime. Ils l’ont accusée de conduire un véhicule à deux roues, qu’ils considèrent comme un véhicule d’hommes. Une triste histoire révélée par Le Monde.


Elle a été ramassée sur le bord de la route par une brigade de la police, qui l’a conduite à l’hôpital. Depuis sa chambre, elle a tweeté des photos de son visage tuméfié : « Je remercie tous ceux qui se sont inquiétés de mon état de santé. Je suis sortie de la salle d’opération et je récupère de la chirurgie ».

Lors d’une conférence de presse quelques jours après l’agression, elle est apparue sans lunettes pour montrer son visage et témoigner de la violence que subissent quotidiennement les femmes au Mexique : « Cette marque sur mon visage, les clous et les plaques seront des souvenirs pour défendre la non-violence envers les femmes ». Elle a ponctué son discours d’un fort « Basta de violencia ! » (assez de la violence).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *