DiversUSA

Stephen Jackson : la belle promesse qu’il a faite à la fille de George Floyd

George Floyd l’américain de 46 ans qui a rendu l’âme le 25 mai dernier à la suite des violences policières au cours de son interpellation à Minneapolis était père d’une petite fille, la nommée Gianna. Les circonstances dans lesquelles il est décédé ont fait naître dans les cœurs, des sentiments à la fois de colère et de tristesse, principalement dans les communautés noires.

Stephen Jackson, un ex-champion de la NBA a été également très affecté par la mort tragique de George Floyd. Il a été surtout choqué de savoir que la fille de George Floyd, Gianna ne reverra plus son père.

Publicité

C’est pourquoi il a fait une prommesse à cette dernière pour qu’elle ne ressente pas vraiment l’absence de la chaleur parternelle. Stephen Jackson qui a grandi au côté de l’homme mort étouffé par la police à Minneapolis a promis de ne pas abandonner la petite Gianna après la mort de son père:

« Il ne la verra jamais grandir, obtenir son diplôme, il ne l’accompagnera pas au pied de l’autel le jour de son mariage. Si elle a un problème et qu’elle a besoin de son père, il ne sera pas là », évoque Stephen Jackson, avant de faire une promesse : « Je serai là. Je serai là à son mariage. Je serai là pour elle. Je serai là pour essuyer ses larmes. Floyd n’est plus là mais je suis là pour elle, je suis là pour la justice et nous allons obtenir justice pour mon frère. »

Des propos qui montrent sa détermination, sa tristesse, son cœur plein d’amour et son engagement auprès de la famille de George Floyd.

Crédit photo: AmoMama

Tags

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer