À la UneSport

Top 6 des pays africains avec les plus grands nombres de parieurs

Quand on parle d’Afrique, les jeux d’argent ne sont pas les premières choses qui nous viennent à l’esprit. Bien sûr, c’est parce que les sociétés africaines sont à la fois très religieuses et pas très stables financièrement. Malgré ces aspects, les jeux d’argent en Afrique connaissent une popularité croissante et les facteurs qui y contribuent sont nombreux.

Certains pensent que la tendance des Africains à se lancer aux jeux au hasard est liée à des siècles de domination coloniale. La gravitation vers les idéaux sociaux occidentaux, où ceci est un passe-temps commun, a également eu ses effets. Il ne fait aucun doute qu’à l’échelle mondiale, le nombre de parieurs ne cesse d’augmenter.

Voici les 6 pays africains avec le plus grand nombre de parieurs

Publicité

Afrique du Sud

Il n’y a aucun débat sur le pays qui est le leader en ce qui concerne le nombre de parieurs et de fanatiques de machines à sous sur le continent, car l’Afrique du Sud est le roi incontesté. Selon son National Gaming Board, 39 casinos opèrent à l’intérieur de ses frontières, sur un total possible de 41, et l’industrie rapporte des revenus annuels d’environ 2 milliards de dollars.

Avant la réglementation de cette activité, les experts pensent qu’il y avait plus de 2 000 maisons de paris illégales dans tout le pays.

Kenya

La nation de la côte de l’océan indien, célèbre pour ses paysages pittoresques et ses préservateurs de la faune, est le pays avec le deuxième plus grand nombre de casinos en Afrique. Au total, il y a 30 établissements de jeu légaux en République du Kenya. Naturellement, les jeux de hasard sont très populaires, mais les Kenyans aiment particulièrement les paris sportifs. En 2019, la plateforme de gestion des médias sociaux Hootsuite a rapporté que 11 des 20 meilleures recherches Google au Kenya étaient directement liées aux paris. De plus, les recherches de Geopoll ont montré que les jeunes du pays dépensent 50 dollars de plus en paris sportifs que les parieurs d’autres pays subsahariens, le football étant leur sport favori.

La capitale Nairobi, comme on pouvait s’y attendre, domine le paysage du jeu dans le pays avec 21 sites, dont Casino Flamingo est le plus grand. Il dispose de plus de 150 machines à sous, 15 jeux de table et deux jeux de poker.

Nigeria

Le pays le plus peuplé du continent est aussi l’un des plus actifs en matière de jeu. Il n’a que trois casinos opérationnels, deux dans la capitale d’Abuja et un à Lagos. Les lois nigérianes sont intéressantes, car la Commission nationale de Régulation des Loteries supervise l’activité, et les jeux comme la roulette, le craps et les jeux de cartes non qualifiés sont illégaux. Aucune disposition de la législation nigériane ne réglemente les jeux d’argent en ligne, et Lagos n’a adopté que récemment une législation à ce sujet. La plupart des parieurs aiment parier sur des sites offshore tels que Betway et 888 Sports sur le football, bien que quelques opérateurs locaux sont également des options à considérer. L’industrie se trouve dans une phase de croissance avec de nouveaux impacts intéressants sur l’économie et la société.

Récemment, le géant de l’iGaming BtoBet, a annoncé un accord de partenariat avec le bookmaker nigérian BetXperience, pour ses plateformes afin d’alimenter les magasins de paris BetXperience et les canaux en ligne. BtoBet prévoit que le marché africain des jeux vidéo pourrait atteindre une taille de 2 milliards de dollars d’ici 2024 et que le Nigeria sera à l’avant-garde de cette révolution numérique.

Maroc

Le Maroc a été un protectorat français de 1912 à 1956 et nombreux sont ceux qui pensent que l’influence française a conduit à un laxisme sur les jeux d’argent dans ce pays à 99,9% musulman. La loi islamique interdit les jeux d’argent, mais les sept sites de jeux du Maroc sont pour touristes et non pour locaux. Le premier, le Casino de Marrakech a été construit quatre ans avant l’indépendance du pays. Aujourd’hui, le plus grand établissement du pays est Mazagan Beach & Golf Resort à El Jadida. Il dispose de près de 500 machines à sous et de 46 tables de jeu.

Le Maroc n’a aucune restriction légale qui interdise le jeu au hasard sur Internet. Ainsi, les joueurs marocains sont libres de visiter et de profiter des casinos en ligne exploités par des sociétés étrangères. Quand il s’agit de paris sportifs, en plus des matchs de football, les résidents aiment aussi parier sur le rugby. En dehors des machines à sous en ligne, la roulette est un jeu de casino classique populaire, et beaucoup en profitent sur des sites comme Spin Casino et 888 Casinos.

Botswana

Publicité 2

Le voisin du nord de l’Afrique du Sud a été profondément affecté par l’industrie florissante du jeu de la nation arc-en-ciel. En 2012, le gouvernement du Botswana a adopté la Gambling Act, qui visait à consolider toutes les formes liées à l’activité, et a créé une entité de réglementation – la Botswana Gambling Authority. Auparavant, le gouvernement supervisait les sites terrestres, mais la loi a intégré les loteries, les paris sportifs, le poker, le bingo et les paris mobiles. Le gouvernement a opté pour cette mesure parce qu’il voulait capitaliser sur une industrie en plein essor et promouvoir le tourisme dans la région.

Il existe dix sites de jeux légaux répartis dans sept villes du Botswana. Le plus grand est à Gaborone, le Grand Palm Casino.

Ghana

L’ancienne colonie britannique, en 2006, a mis en avant son cadre juridique actuel qui réglemente les paris lorsqu’elle a adopté le Gaming Act 721. Cependant, le Ghana est un leader en matière de réglementation des jeux d’argent en Afrique. Dès 1960, lorsque la Lotto & Betting Act 94 sont entrée en vigueur, elle a adopté de multiples lois relatives aux paris. Ces lois ont favorisé la formation du système de loterie du pays, créé pour générer des recettes fiscales. Puis a suivi le Football Pools Authority Act 78 de 1961, et dans les années 1970, le Ghana a réglementé les licences et les créneaux de casino. Aujourd’hui, le pays compte six casinos qui offrent des services de jeu à la fois aux locaux et aux touristes. Le plus grand est Victoria Casino à Accra, qui a plus de 1300 machines à sous et vidéo poker.

Les citoyens ghanéens sont libres de jouer sur des sites étrangers, et beaucoup choisissent de le faire sur Betway et JackpotCity Casino. Les machines à sous sont les jeux préférés des joueurs ghanéens, et quand il s’agit de paris sportifs, ils aiment miser de l’argent sur les matchs des meilleures ligues de football européennes. La National Lottery Authority propose huit jeux disponibles sur les appareils mobiles, dont le plus important est un pick five tiré du lot 90. Il offre également des paris sportifs via leur option Soccer Cash en ligne et via les magasins de paris et les bars sportifs.

Crédit photo : jeuneafrique

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Back to top button