Afrique

Tunisie: Un basketteur camerounais se fait dérober à l’hôtel par une femme de chambre…vidéo

L’équipe nationale du Cameroun de Basketball n’oubliera pas de sitôt ce qui est arrivé à  l’un des leurs, Brice Boris Mbala. En Tunisie pour prendre part à un stage de basketball, Brice Mbala s’est fait dérober plus de 400 dollars dans sa chambre d’hôtel par une femme de chambre de nationalité tunisienne.

Logés à l’hôtel El Mourradi à Gammarth, les basketteurs s’étaient rendus sur le terrain lorsque la femme de chambre s’est introduite dans la chambre du joueur Camerounais pour faire le ménage.

Publicité

Elle en a profité pour ouvrir le portefeuille de Brice Boris Mbala posé au chevet du lit, avant d’y retirer 400 dollars et 50 euros. Toutefois, elle n’a pas touché les francs suisses ni les francs CFA gardés au même endroit.

« Pour éviter de déranger l’employée dudit hôtel, Boris Mbala est sorti de la chambre en laissant son portefeuille à son chevet du lit avec exactement 400 dollars montant correspondant à la prime de stage, 50 euros, 50milles francs CFA et quelques francs Suisses », indique le capitaine Arnaud Adala Moto. C’est à son retour dans sa chambre que le basketteur s’est rendu compte que ses 400 dollars et ses euros n’étaient plus dans son porte-feuille.

Les basketteurs camerounais ont donc décidé de se faire entendre en organisant un mouvement d’humeur dans le hall de l’hôtel qu’ils ont pris le soin de filmer.

On peut voir en image dans la vidéo ci-dessous, comment les joueurs camerounais s’évertuent à expliquer aux responsables de l’hôtel ce qui s’est passé. Lorsqu’on convertit l’argent en Francs CFA, la monnaie du Cameroun, Brice Boris Mbala a perdu environ 265.000 f CFA.

 

Oscar Mbena

Bonjour, je suis Oscar MBENA. Je vous invite à lire mes articles sur l'actualité politique, les faits de société, le sport, la santé et la culture.   oscarborel@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page