À la UneEuropePolitiqueRussie

Ukraine/ Un diplomate, accusé d’être proche de Poutine, tué d’une balle dans la tête par les hommes de Zelensky

Un diplomate faisant partie de la délégation des négociateurs ukrainiens a été froidement tué par ses propres compatriotes, dans l’indifférence générale. Un crime crapuleux commis pas les hommes du président Volodymyr Zelensky et dont la communauté internationale ne s’en émeut guère

Denis Kireev, négociateur officiel de la délégation ukrainienne a été exécuté par ses propres compagnons pour ses prétendues positions pro-russes. Cet assassinat n’a même pas indigné l’Europe. Un diplomate liquidé froidement par Kiev, sans aucun procès. Et cela aux lendemains des premières négociations avec la Russie en Biélorussie. Cet agent ukrainien et ancien banquier de 45 ans, a été tué par balles le lundi 7 mars, lors de son arrestation pour « haute trahison ».

Pourtant, le 28 février dernier, il s’était rendu en Biélorussie au coté d’une délégation ukrainienne lors des négociations de paix avec la Russie. Selon le journal Nexta, principal média d’opposition biélorusse, les services secrets ukrainiens (SBU) qui ont tué Dénis Kireev prétendaient disposer de « preuves claires » de sa trahison présumée, notamment des conversations téléphoniques compromettantes. Selon ses proches, Denis Kireev a été tué d’une balle dans la tête.

Lire aussi: Exclusif-Ukraine/ Facebook et Twitter vont autoriser les appels aux meurtres de Vladimir Poutine et des Russes

Dans un communiqué officiel, le ministère ukrainien de la Défense a déclaré que cette opération intervenait dans un intérêt de « défense de la nation », ajoutant que: « trois espions avaient été tués ». Mais à ce jour aucune des preuves prétendument détenues par les services ukrainiens n’a été rendue publique. On ne sait pas exactement, mais alors de façon concrète ce qui était reproché à Denis Kireev. Curieusement, son exécution extrajudiciaire semble ne pas choquer les soutiens de l’Ukraine…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
error: Le contenu est protégé !!