À la UneEuropeMonde

Un Ukrainien survit après avoir reçu une balle et enterré vivant par des soldats russes

Un Ukrainien a la chance d’être en vie après avoir été saisi par les troupes russes, reçu une balle dans le visage, lié par les mains et les pieds, et jeté dans une tombe aux côtés de son frère.

Mykola Kulichenko, du village de Vyshneve, juste à l’extérieur de Kiev dans le Bucha Raion de l’oblast de Kiev, a été mis dans un trou aux côtés de son frère aîné le 18 mars par des soldats russes qui le croyaient mort.  Lui et ses deux frères étaient chez eux lorsque la maison a été perquisitionnée. Les soldats sont entrés dans une colère noire lorsqu’ils ont découvert que le frère de Mykola, Eugène, avait servi dans l’armée ukrainienne et que les médailles de guerre du grand-père des frères étaient exposées.

Mykola a déclaré à une équipe de presse qu’ils avaient ensuite été torturés et exécutés .

Un Ukrainien survit après avoir reçu une balle et enterré vivant par des soldats russes

Les trois frères ont été tirés là dessus et les deux frères de Mykola sont morts sur le coup. Leur sœur Iryna s’est échappée parce qu’elle se trouvait alors chez un voisin. 

LIRE AUSSI: Le Kremlin accusé de recruter des « enfants soldats » pour remplacer les soldats russes tués en Ukraine

Slam ! Et le sang a coulé dans mon corps », a-t-il dit à propos du moment où la balle a touché son visage après que lui et ses frères aient été emmenés dans une ancienne scierie pour être exécutés. La balle est entrée par sa joue sur le côté droit de son visage, avant d’éclater à travers les tissus mous sous son oreille droite.

Il a expliqué comment il s’était échappé de la tombe où lui et son frère décédé Dima avaient été jetés.


Un Ukrainien survit après avoir reçu une balle et enterré vivant par des soldats russes

Il a dit: « J’ai poussé Dima tout seul. Je suis sorti et Dima est tombé à ma place. »

Miraculeusement, il a survécu. Il est sorti hors de la tombe et a marché jusqu’au village le plus proche, passé un poste de contrôle russe. Il a été aidé par une résidente âgée du nom de Valentine, qui a déclaré :

Après avoir quitté la maison du Bon Samaritain, il a marché quarante kilomètres jusqu’à son propre village où il a finalement vu un médecin. Mykola a eu deux côtes cassées, mais la balle au visage n’a touché aucun organe vital, et ses blessures sont maintenant cicatrisées, bien que les cicatrices subsistent.

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page