À la UneEuropeMonde
A la Une

Le Kremlin accusé de recruter des « enfants soldats » pour remplacer les soldats russes tués en Ukraine

Le Kremlin aurait eu recours au recrutement d’enfants pour augmenter ses effectifs dans l’est de l’Ukraine, selon des responsables des droits de l’homme.

Dans le but de remplacer les quelque 30 000 soldats tués, blessés ou capturés jusqu’à présent pendant la guerre, Moscou recruterait dans des clubs de jeunes et enrôlerait des jeunes de 16 ans. Des soi-disant «clubs patriotiques» ont vu le jour dans les parties occupées par la Russie de l’est de l’Ukraine après son invasion en 2014 dans le cadre d’une campagne de promotion de la culture du pays à Lougansk et à Donetsk. 

Les rapports surviennent alors que l’Ukraine a été forcée de donner à des civils volontaires une formation sur les armes afin qu’ils puissent défendre leurs villes. La formation comprend des tactiques de défense rapprochée, l’utilisation d’armes, des tactiques militaires et les premiers soins. 

Dimanche , des responsables ukrainiens ont appelé les Nations Unies à enquêter sur l’utilisation présumée d' »enfants soldats » par la Russie. Selon des organisations de défense des droits de l’homme, les enfants suivent un entraînement militaire et pourraient être envoyés au front peut-être contre leur gré. Des rapports suggèrent également que des 

insignes d’élèves-officiers russes, qui ne sont pas non plus censés être déployés dans des zones de guerre, ont été trouvés sur des champs de bataille en Ukraine. 


LIRE AUSSI: Guerre en Ukraine/ « L’opération se terminera dans un avenir proche » (Kremlin)

La commissaire ukrainienne aux droits de l’homme, Lyudmyla Denisova, a déclaré: «Les autorités d’occupation [de Luhansk et de Donetsk] mènent la mobilisation des enfants qui ont participé aux soi-disant clubs patriotiques, au niveau des formations d’armes illégales. Ils ont suivi un entraînement militaire et il y a eu des morts parmi ces adolescents [en Ukraine]. Maintenant, ils encouragent l’entrée dans l’armée de civils, y compris d’enfants dans les territoires temporairement occupés. Ce faisant, la Fédération de Russie a vi.olé les lois et coutumes de la guerre prévues par la Convention de Genève de 1949 sur la protection des civils… et les droits des enfants. Le recrutement d’enfants est une violation du droit international. »

Felicia Essan

Salut !! Je suis Felicia Essan. Retrouvez mes articles sur les actualités Showbiz, potins africains et d'ailleurs, les faits divers, confidences, les astuces beauté. Je suis une amoureuse de la lecture, de tout ce qui touche à la féminité. Je suis également grande passionnée de multimédia. feliciaessan@afrikmag.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page