zambie

Zambie : le président Edgar Lungu rend hommage à un poisson décédé

Le président zambien Edgar Lungu s’est joint à la nation pour pleurer la mort d’un poisson qui vivait dans un étang de la deuxième plus grande université du pays.

Les étudiants de l’université de la Copperbelt (CBU) ont allumé des bougies et ont marché sur le campus pour rendre hommage au poisson.

Publicité

Le hashtag Mafishi, comme le poisson était affectueusement appelé, est devenu viral sur Twitter dans cet État d’Afrique australe.

Depuis deux décennies, les étudiants de la CBU croient que ce poisson leur porte chance lors des examens.

Mafishi, qui signifie « gros poisson » dans la langue locale Bemba, était âgé d’environ 22 ans et vivait dans l’étang de l’université depuis plus de 20 ans, a déclaré Lawrence Kasonde, le président de l’union des étudiants.

Sa mort fait toujours l’objet d’une enquête, selon Lawrence Kasonde. « Il n’a pas encore été inhumé, nous prévoyons de l’embaumer », a déclaré M. Kasonde à la BBC.

Certains étudiants avaient l’habitude de rendre hommage au poisson avant les examens, croyant qu’il leur porte chance.

Edwin Nambo, étudiant de deuxième année, a décrit le poisson comme un « symbole emblématique de l’université. »

« Le simple fait de le regarder nager apporterait la guérison à l’âme avant les examens et pendant les périodes difficiles », ajoute-t-il.

Le président Lungu a également rendu hommage au poisson se référant à une citation de Mahatma Gandhi.

« La grandeur d’une nation et son progrès moral peuvent être jugés par la façon dont ses animaux sont traités. »

« Je suis heureux que tu aies reçu un adieu digne de ce nom. Tu nous manqueras à tous », a-t-il déclaré.

Le chef de l’opposition, Hakainde Hichilema, a déclaré « Nous nous joignions à la communauté étudiante de la CBU, passée et présente, pour pleurer la mort de leur animal de compagnie emblématique, Mafishi. »

Crédit photo : msn

Gaelle Kamdem

Bonjour, Gaelle Kamdem est une rédactrice chez Afrikmag. Passionnée de la communication et des langues, ma devise est : « travail, patience et honnêteté ». Je suis une amoureuse des voyages, de la lecture et du sport. paulegaelle@afrikmag.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page